Trouver une Franchise

Notre interview avec le Directeur du développement de Basic System®

31.07.2008

FRANCHISE DIRECTE :
Le réseau Basic System a fêté son dixième anniversaire cette année, quel est votre bilan ?

Michel COLLEUIL :
Tout d’abord, je suis heureux d’avoir crée le réseau et de constater l’évolution constante de nos franchisés. Avec une expérience de 20 ans de bâtiment et 5 années d’exploitation du concept avec des résultats exceptionnels, le réseauBASIC SYSTEM est né en 1996. Depuis, l’évolution technique n’a pas cessé de progresser : d’un seul matériau traité au départ, les sols souples, nous offrons aujourd’hui neuf types de spécificités différentes (Marbres, Parquets, Thermo, Terres cuites, Bétons, Plafonds suspendus etc.). Nos références clients se sont accumulées grâce à notre département Grands Comptes. Nous sommes fournisseur référencé national : ACCOR, BEST WESTERN, CASINO, DIOR, LOUIS VUITTON, DOUGLAS etc.. ce qui est très important vis-à-vis des nouveaux prospects. C'est une aide évidente au démarrage de l’exploitation de nos franchisés. Juste pour citer un chiffre, plus de 300 K€ ont été distribués sur le mois d’août à des franchisés du réseau et ce en plus de leur propre chiffre d’affaire personnel.
Notre centre de formation interne nous permet de répondre au problème du manque de personnel dont souffrent les métiers du bâtiment (formation assurée gratuite au personnel de nos franchisés). Les franchisés BASIC SYSTEM sont opérationnels dans un délai très rapide (2 semaines). Ceux qui ont rejoint l’enseigne depuis 1996, alors qu’ils étaient parfois dans des situations économiques difficiles, ont réussi et certains rachètent même des franchises complémentaires, preuve de la bonne santé de leurs entreprises.

FRANCHISE DIRECTE :
Pouvez-vous citer quelques franchisés Basic System venus d’horizons divers qui répondent bien à l’esprit de votre enseigne ?

Michel COLLEUIL :
Ils sont nombreux !
Parmi les plus anciens, je citerai Michel Bardoux, franchisé Basic System pour les départements 63 et 31. A priori, il n’avait pas vraiment le profil, il était dans l’informatique mais c’est un bon commercial et il était un excellent bricoleur, nous en avons fait un professionnel. Dans notre métier, il faut aimer mettre la main à la pâte. Nous lui avons tout appris et il a su évoluer avec succès. Dominique Montaigne était demandeur d’emploi après avoir travaillé pour un grossiste de fleurs : depuis 10 ans, il a pris une belle expansion sur Dunkerque, avec 2 employés et une clientèle haut de gamme : boutiques Dior, Vuitton, établissements du groupe Accor. Arnaud Bagnara était sous-traitant pour l’industrie. Il connaît une très belle réussite dans le 74 depuis qu’il nous a rejoint et a même acquis la Master franchise pour la Suisse. À Nice, j’ai associé il y a dix ans un réceptionniste d’hôtel et un chauffeur de bus qui ne s’épanouissaient pas dans leurs boulots respectifs. Depuis, Alain Cecchi et Vincent Baillergeau sont en forte expansion : ils ont 5 à 6 mois de chantiers d’avance. Alain a même racheté une nouvelle franchise Basic System sur Reims. Notre franchisé en Martinique, Vincent Marraud des Grottes, a lui aussi racheté une autre franchise sur le 06.

FRANCHISE DIRECTE :
En quoi consiste l’animation de votre réseau ?

Michel COLLEUIL :
En 2004, la tête de réseau s’est restructurée avec l’arrivée d’Eric Bonnot, ancien PDG de Minit et de Burger King UK. Grâce à sa présence et à l’apport de finances supplémentaires, nous avons considérablement développé l’animation du réseau. Nous offrons une assistance commerciale et technique sur mesure, selon les besoins. Notre formation de départ a été prolongée. Les franchisés et leur personnel en bénéficient gratuitement à vie. Notre système intranet diffuse le journal interne, Aladin, qui existe aussi en version papier. Une hot-line technique fonctionne en permanence. Nous organisons des réunions régionales chaque trimestre et une rencontre annuelle nationale. La dernière a eu lieu à Euro Disney Resort Paris.

FRANCHISE DIRECTE :
Comment envisagez-vous votre développement ?

Michel COLLEUIL :
Nous avons fixé un chiffre de 220 franchisés maximum sur le territoire français. Notre zone de chalandise est d’environ 300 000 habitants mais nos franchisés sont plutôt propriétaires d’une clientèle que d’un territoire donné. C’est pourquoi tous signent une charte de déontologie où ils s’engagent à ne pas prendre les clients d’un autre franchisé Basic System. Notre marché est immense et nous n’avons pas de concurrence : d’autres ont essayé et n’ont pas réussi. Nous avons l’avantage d’être très professionnel. Nous allons doucement mais sûrement.
À l’international, nous sommes déjà présents en Suisse, au Portugal, au Luxembourg, en Allemagne. Nous ambitionnons à moyen terme de nous implanter dans toute l’Europe.

FRANCHISE DIRECTE :
Où se situent vos prochains franchisés ?

Michel COLLEUIL :
Nous démarrons un stage de formation le 18 septembre. Nous aurons 4 nouveaux départements couverts : 27, 29, 38 et 76.

Voir le profil de Basic System.

Notre Newsletter

Recevez GRATUITEMENT nos dernières opportunités de franchises