Trouver une Franchise
  1. Accueil
  2. Centre d'information
  3. Articles sur la franchise
  4. La Franchise, des opportunités d'affaires à saisir pour les femmes

La Franchise, des opportunités d'affaires à saisir pour les femmes

31.05.2010

La franchise, des opportunités d'affaires à saisir pour les femmes

 


La franchise est un modèle économique dynamique. On dénombre aujourd'hui 52 000 points de vente, 350 000 salariés au sein de 1 369 réseaux, soit une progression annuelle de 10% depuis 2005. La franchise, vecteur majeur de la création d’emplois en France, représente plus de 47 milliards de chiffre d’affaires : sa pérennité est le signe du succès de son modèle, partagé par l’ensemble de ses acteurs. Les femmes sont partie prenante de ce succès et ne doivent pas hésiter à devenir candidates à la franchise.

Un secteur en développement

Si le secteur de l'équipement de la personne (prêt-à-porter, chaussures, accessoires, lunetterie, maroquinerie) arrive toujours en tête parmi les franchiseurs (hors les Femme ouvrant un magasin"services" qui concernent 47% des franchiseurs), avec 24% du nombre de magasins, celui qui connaît le plus fort taux de progression est le secteur des services aux personnes (hors esthétique et coiffure) : il a doublé en quatre ans et possède encore un fort potentiel de développement (il représente pour l'instant 2601 magasins, pour 121 enseignes soit 5,3% de l'ensemble des magasins franchisés). Une explosion annoncée dans un secteur très vaste qui recouvre aussi bien la santé, l'aide à domicile (ménage, garde), le jardinage, les loisirs, que les agences matrimoniales, le déménagement ou les pompes funèbres.

Tous secteurs confondus, les femmes sont aujourd'hui 36% à la tête d'une franchise, soit davantage que la proportion des femmes créatrices d'entreprise (30%) . Les hommes restent très majoritaires dans les établissements dont le CA est supérieur à 750 K€ par an (79 %) et dans les services (72 %). Les femmes sont plus nombreuses dans les commerces (46 %) et les franchises de petit format, employant moins de deux salariés (47 %). La FFF pose depuis 2008 la question de l’implication du conjoint dans l’entreprise franchisée. Elle est importante : 44 % (43 % en 2008) des franchisés qui vivent en couple sont aidés par leur conjoint dans leur activité professionnelle.

La franchise emploie aussi 350 000 salariés et rentrer par cette porte, sans prendre la responsabilité de franchisé dans un premier temps, peut être une bonne solution pour découvrir un métier. Dans un certain nombre de réseaux de taille intermédiaire, de type familial comme dans la restauration rapide, la boulangerie-pâtisserie, les fleurs ou l'immobilier, passer deux à trois ans en tant que salarié permet d'acquérir un savoir-faire pour devenir ensuite franchisé. Les réseaux proposent alors des formations complémentaires à la gestion ou au ressources humaines. On dénombre de nombreux témoignages de franchisés qui ont réussi et ouvert plusieurs points de vente, après avoir travaillé comme salarié du réseau pendant quelques années.

Côté salaire, le revenu net mensuel des franchisés augmente : 43% des franchisés gagnent plus de 2 000 euros. Même si ce revenu est inférieur au démarrage, il ne faut pas oublier que la création en franchise est aussi une démarche patrimoniale et que le franchisé peut revendre au bout de quelques années son fonds de commerce. Par ailleurs, le chiffre d'affaires d'un magasin en franchise est de 20 à 30% supérieur à celui d'un commerce indépendant du même secteur. Une approche différente de la création d'entreprise qui peut donc intéresser de nombreuses candidates.


(source : Enquête annuelle FFF/2009)

Notre Newsletter

Recevez GRATUITEMENT nos dernières opportunités de franchises