1. Accueil
  2. Services aux entreprises

Trouvez votre franchise

Trier par Trier par
1 - 30 de 51 résultats

Informations supplémentaires

L’importance des PME dans l’économie française 

Nombre de franchises de services aux entreprises ciblent les PME comme clientes. En effet, les petites et moyennes entreprises ont besoin de l'expertise et de l'assistance des franchises spécialisées dans le service aux entreprises pour avoir les moyens de concentrer leurs forces vives sur le coeur de leur activité : la gestion, la formation voire le recouvrement de créances sont autant de domaines essentiels qui peuvent être externalisés pour une efficacité maximum. Pour la bonne santé de l'économie française, il importe que les PME aient de bons résultats et puissent s'appuyer sur des consultants, d'autant plus fiables quand il s'agit d'enseignes franchisées. 

Les PME sont des acteurs majeurs du tissu productif français, à plus d’un titre. 

Définies par la Commission européenne comme les entreprises dont l’effectif est inférieur à 250 personnes et dont le chiffre d’affaires n’excède pas 50 millions d’euros ou dont le total du bilan annuel n’excède pas 43 millions d’euros, les PME représentent 66 % de l’emploi marchand (11 millions sur 16 millions de personnes occupées dans les secteurs de l’industrie, du commerce et des services, dont 9 millions pour les seules PME indépendantes) et 56 % de la valeur ajoutée marchande. Sont considérées comme indépendantes les PME qui ne sont pas têtes de groupe ou filiales (c’est-à-dire les entreprises dont la participation dans le capital par un groupe dépasse 50 %) d’un groupe français ou étranger. Les têtes de groupe et filiales d’un « microgroupe » français (groupe de moins de 250 salariés) sont toutefois considérées comme des PME indépendantes. En dynamique, les PME sont responsables de la grande majorité des créations d’emplois sur le long terme. Alors qu’elles représentaient en 1985 61 % de l’emploi salarié, les entreprises de moins de 500 salariés ont créé 85 % des emplois entre 1985 et 2000 (1,8 million sur 2,2 millions au total). Il importe de noter que plus de la moitié de ces 1,8 million d’emplois nets créés l’est dans des entreprises de moins de 500 salariés liées à des groupes (de plus 500 salariés). Dans le même temps, les entreprises de plus de 3 000 salariés n’ont pas créé d’emploi. Si l’on excepte en leur sein les entreprises d’intérim, les destructions nettes d’emplois par les entreprises de plus de 3 000 salariés entre 1985 et 2000 s’élèvent à 286 000 emplois.

(source : Conseil d'Analyse Economique, rapport Financement des PME - 2009)

Notre Newsletter

Recevez GRATUITEMENT nos dernières opportunités de franchises