Trouver une Franchise
  1. Accueil
  2. Centre d'information
  3. Articles sur la franchise
  4. Franchise Directe s'entretient avec François Fuzfa, Responsable du développement Lav'Pro/Aqualogia

Interview de François Fuzfa

24.02.2011

 Interview de François Fuzfa, Responsable du développement Lav'Pro/Aqualogia

5 avril 2011

 

Décrivez-nous en quelques mots le concept de votre opportunité d'affaires.

9ddd91a81d42217f5d7ed93e4a712465.jpgJe l'ai créé il y a 10 ans à une époque où cela n'existait pas en France. À titre personnel, je suis allergique aux produits hydrocarbures. Le pressing écologique a vu le jour en Allemagne il y a 18 ans et je l'ai développé. Aujourd'hui, c'est un concept "dans le vent" ! En 10 ans, nous avons eu le temps de le peaufiner. Nous sommes en partenariat avec la marque de machines Miele qui a développé un système de tambour qui ne froisse pas le linge et utilisons des produits biodégradables allemands. À ce jour, on dénombre 44 magasins Lav'Pro et Aqualogia, en France, dans les DOM-TOM, au Sénégal, au Congo.

Pourquoi avez-vous choisi de développer cette activité selon un modèle différent que celui de la franchise ?

A terme, cela deviendra une franchise. Jusque là, sans droits d'entrée ni royalties, cela a permis aux investisseurs d'implanter leur pressing dans de meilleures conditions financières, en limitant le coût à celui du matériel. J'espère d'ici un an passer au système de la franchise.

Quelle est la journée type du responsable du développement que vous êtes ?

D'abord je consulte mes mails et je réponds aux nombreuses questions, soit des candidats intéressés par notre concept de laverie écologique, soit des adhérents installés. Ensuite, je voyage beaucoup pour rencontrer les candidats, les adhérents et pour des réunions de chantier. La technique prend beaucoup de temps !

Comment envisagez-vous l'animation du réseau ? Quels sont les objectifs de développement que vous vous êtes fixés pour 2011, à moyen terme ?

Nous sommes désormais assez nombreux pour justifier l'embauche d'un animateur réseau. Ce sera fait cette année. Son objectif sera de réunir davantage les adhérents entre eux, par région, pour partager une campagne de publicité commune par exemple. Ils ont souvent les mêmes interrogations et nous pouvons créer encore plus de convivialité au sein du réseau.
Quant à nos objectifs de développement, nous avons l'ambition d'être partout, en France, en Europe, outre-atlantique ! Nous avons traduit notre site web en anglais pour répondre à la demande anglo-saxonne. En 2011, nous devrions ouvrir une quinzaine de magasins, c'est le maximum par an pour faire les choses bien.

Quels sont selon vous les points forts de votre concept par rapport à la concurrence ?

Incontestablement, notre expérience : nous avons 10 ans de recul sur le nettoyage à l'eau, ce qui a laissé le temps d'essuyer les plâtres. Ensuite, nous ne sommes pas assujettis à la norme 23-45 sur les produits dangereux, contrairement à certaines enseignes qui arborent un nom à consonance écologique mais dont le process ne l'est pas du tout en réalité. D'autre part, nous sommes partenaires depuis 3 ans de la marque MIELE qui a inventé les premières machines à l'eau et dont la réputation n'est plus à faire : elle a même fait évoluer ses produits dans le cadre de ce partenariat. Enfin, nous apportons un accompagnement complet, depuis l'aide pour trouver le bon local, au plan de financement, l'installation du magasin ...

Délivrez-vous une aide financière (directe ou indirecte) au nouveaux membres du réseau ?

Pas d'aide directe mais nous guidons les futurs adhérents dans la recherche des aides publiques dont ils peuvent bénéficier selon les régions.

Quel est le contenu de la formation que vous apportez ?

C'est un aspect très important : nous formons au management d'un magasin et à toute la technique liée au concept. La formation dure 15 jours dans un pressing pilote de la région parisienne, elle est obligatoire.

Quel est le profil type d'un adhérent Lav'Pro ?

Le profil idéal est la personne qui a déjà été commerçante et qui a envie de se recycler. 80% de nos adhérents sont dans ce cas. Il faut avoir le tempérament commercial : cela est inné et ne s'apprend pas. 

Souhaitez-vous vous développer en priorité dans un secteur géographique particulier ?

Non pas spécialement. Notre développement se fait au hasard des rencontres : il faut que le candidat soit sur le même terrain que nous et qu'on se plaise mutuellement. Nous sommes une grande famille à taille humaine, au sein de laquelle les gens s'entendent bien. Nous n'avons pas besoin de ceux qui ont mauvais caractère et ne sont pas commerçants.

D'une façon plus générale, selon vous, quelles sont les qualités essentielles pour réussir en franchise ? Quels conseils donneriez-vous à un candidat, avant qu'il ne fasse son choix sur telle ou telle enseigne ?

Avoir la fibre commerciale, être souriant et motivé, disposer d'un apport personnel sont les  conditions à réunir pour entrer dans notre réseau et partager notre réussite.
Comme conseil, je dirais à un candidat de bien se poser la question du type de commerce dans lequel il souhaite s'investir : avoir du stock ou non (avec ce que cela implique en complications), être vigilant sur les phénomènes de saisonnalité que nous ne connaissons pas dans notre business de même que le discount opéré sur Internet, qui ne représente aucun risque pour nous, contrairement à d'autres types d'activité. Le pressing, ça existera toujours !

Voir le profil de Lav'Pro / Aqualogia

Notre Newsletter

Recevez GRATUITEMENT nos dernières opportunités de franchises