1. Accueil
  2. Guide de la franchise
  3. SOS Bricolage
  4. Interview de Xavier Betton, intervenant agréé SOS Bricolage

SOS Bricolage

Interview de Xavier Betton, intervenant agréé SOS Bricolage

Des parcours atypiques comme celui de Xavier sont les bienvenus dans le réseau SOS Bricolage.

23 mai 2016

Franchise Directe : Quel a été votre parcours professionnel avant de devenir intervenant agréé SOS Bricolage ?

x.betton.jpgXavier Betton : J’ai un parcours atypique. Après un DEA en Biologie, j’ai fait de la recherche en physiologie puis je suis entré dans l’industrie pharmaceutique qui recherchait des profils comme le mien. De simple visiteur médical, j’ai terminé 25 ans après en tant que cadre dirigeant d’une société, à savoir directeur des opérations marketing/vente, avec 350 salariés. Cette industrie ayant des difficultés, j’ai profité de mes indemnités de licenciement pour créer mon entreprise de secrétariat médical à distance. Un accident de santé m’a obligé à la revendre. Quand j’ai été guéri, j’ai décidé de me mettre à mon compte en auto-entreprise dans le secteur des services à la personne, pour du petit bricolage, sans salariés et pour pouvoir maîtriser mes horaires.

Pourquoi avez-vous fait le choix d'entrer dans un réseau de commerce organisé et pourquoi votre choix s'est-il porté sur cette enseigne ?

En fait je ne cherchais pas à entrer dans un réseau mais en cherchant un nom pour mon activité, j’ai réalisé que SOS Bricolage existait déjà ! Pour moi, c’est un nom très évocateur et cela m’a tout de suite intéressé. En me renseignant, je me suis rendu compte que cette enseigne avait une démarche marketing intéressante, beaucoup plus poussée que la mienne ; tous leurs documents existants déjà, cela me faisait gagner beaucoup de temps. Leur charte graphique me plaisait bien et leur démarche commerciale rejoignait l’expérience que j’avais déjà, le tout à un tarif accessible.

Parlez-nous de la formation initiale chez SOS Bricolage.

La formation initiale est assez généraliste, mais plutôt dense pour les personnes qui n’ont pas d’expérience du monde de l’entreprise. C’est toujours intéressant de voir les méthodes du réseau et les partenariats qui s’établissent entre membres du réseau.

Comment se matérialisent l'accompagnement des intervenants agréés et l'animation du réseau ?

Il y a une hotline à notre disposition pour tous soucis de comptabilité, logistique, etc… Une réunion annuelle est prévue et l’un des co-fondateurs est régulièrement en contact téléphonique avec nous ou par mail. Le siège du réseau nous transmet certaines fois des demandes de devis de grande qualité : 60% de conversion en ce qui me concerne, c’est un taux très intéressant.

Selon votre expérience, quels sont les points forts du concept SOS Bricolage ?

La concurrence n’est pas aussi bien organisée. SOS Bricolage a développé de nombreux partenariats et comme je le disais précédemment, ses prospects sont de très bonne qualité. La renommée et le professionnalisme du réseau sont bien mis en valeur par l’enseigne.

Quels sont vos objectifs à moyen terme ?

Mon objectif est de terminer mes 10 années de vie professionnelle à mon compte, avec un revenu mensuel de 4 000€ (8 000€ de CA), c'est la possibilité que m’offre SOS Bricolage.

Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées et qu’a fait la direction du réseau pour vous aider ?

Dans la mesure où j’avais déjà monté plusieurs entreprises, je n’ai pas rencontré de difficultés particulières dans la création de mon activité. Pour les personnes qui sont novices en la matière ou qui ont besoin d’une aide au financement, le siège du réseau leur apporte son soutien, par exemple pour trouver un financement.

D'une façon plus générale et tous secteurs d'activités confondus, quelles sont selon vous les qualités requises pour réussir dans un réseau de commerce organisé ?

Le moteur pour réussir en tant qu’entrepreneur, c’est la motivation, l’envie, la volonté de le faire et d’être un travailleur indépendant. Si on se reconvertit, il faut apprendre à se débarrasser du fonctionnement de salarié. Quand on est indépendant, on pense en permanence à sa société. Ensuite, il faut le sens de l’organisation, hiérarchiser les priorités. Il est indispensable aujourd’hui de connaître un minimum de nouvelles technologies : internet, smartphones, bureautique. Enfin, je dirais qu’il faut partir avec un minimum de capitaux pour assurer son démarrage.

Quels conseils donneriez-vous à un candidat à la franchise, avant qu'il ne fasse son choix sur telle ou telle enseigne (tous secteurs d'activités confondus) ?

Je lui conseille de choisir un réseau soit avec une notoriété de marque, soit comme c’est le cas d’un jeune réseau comme SOS Bricolage, avec un nom porteur, qui cible bien sa clientèle et ses services. Il faut bien vérifier ce que le réseau vous apporte, établir un business plan et choisir un retour sur investissement intéressant. C'est le cas chez SOS Bricolage, car il est d'environ 6 mois et c’est rien !

  • SOS Bricolage - Image
  • SOS Bricolage - Image
  • SOS Bricolage - Image
Zones disponibles
France entière.
Type de contrat
Opportunité d'affaires.
Apport personnel minimum
3 000 €
Aide financière
Oui, par l'intermédiaire d'un tiers.
Formation dispensée
Oui.
Franchise à domicile
Oui.
Demander des Informations