1. Accueil
  2. Guide de la franchise
  3. Midas
  4. Interview Rudy Fontaine, franchisé Midas à Chateaudun

Midas

Interview Rudy Fontaine, franchisé Midas à Chateaudun

Rudy Fontaine a ouvert son centre Midas après avoir travaillé près de 20 ans dans l'automobile.

20 juin 2016

chateaudun.jpg

Franchise Directe : Quel a été votre parcours professionnel avant de devenir franchisé Midas ?

Rudy Fontaine : A 16 ans, je suis entré en apprentissage en BEP puis BacPro Mécanique auto. J’avais comme objectif de monter ma société mais sans argent, ni expérience, c’était trop tôt. Je suis entré comme salarié dans un garage Renault et en parallèle, j’ai passé mon Brevet de maîtrise en cours du soir. J’ai changé de marque et suis resté 5 ans chez Volkswagen en continuant de gravir les échelons. Ensuite chez Norauto, j’ai terminé comme chef d’atelier : j’étais bien dans mon poste mais j’en avais un peu fait le tour. Etre responsable des ventes en magasin Norauto pendant deux ans m’a montré que la vente n’était pas mon dada. Fort de mes 19 années d’expérience, j’ai décidé de me mettre à mon compte.

Pourquoi avez-vous fait le choix d'entrer dans un réseau de commerce organisé et pourquoi votre choix s'est-il porté sur cette enseigne ?

La réflexion a été rapide. Monter un garage dans mon village en mon nom propre me semblait trop laborieux. Je suis rigoureux et j’aime la qualité, je me suis donc tourné vers la seule enseigne qui incarne ces valeurs en France, sans vendre de voitures, à savoir Midas. Autre raison de mon choix, comme moi les clients ne retiennent que celui qui est leader sur son marché, c’est-à-dire Midas.

Parlez-nous de la formation initiale apportée par Midas.

Avant la formation, j’ai suivi tout un parcours d’intégration. Après avoir contacté le réseau, j’ai été invité à une réunion d’information qui a entraîné le cursus de validation de ma candidature, ce qui est rassurant en tant qu’entrepreneur car on se rend compte que l’enseigne n’intègre pas tout le monde, c’est du sérieux. Comme je souhaitais me lancer dans une création et non une reprise, il a fallu ensuite identifier l’emplacement. Avec le franchiseur nous avons cherché et trouvé plusieurs sites prometteurs. Celui de Chateaudun où je suis maintenant a été validé par un comité puis le franchiseur m’a assisté pour négocier le bail et faire le suivi de la construction. Seul, je n’aurais pas réussi à tout mettre en place. J’ai bénéficié d’une formation de quatre semaines au siège. Deux semaines consacrées à la théorie et aux méthodes, au logiciel et aux procédures Midas. Cette formation théorique a été très utile pour moi : en immersion au siège, j’ai rencontré toutes les personnes avec qui je suis en contact aujourd’hui et quand on ouvre son centre, il est important de savoir se servir du logiciel, éditer une facture … J’ai aussi été une semaine chez un franchisé et une semaine en succursale pour la partie pratique : je dois souligner la grande qualité de la formation et de tous mes interlocuteurs qui ont vraiment joué le jeu.

Comment se matérialisent l'accompagnement des franchisés et l'animation du réseau ?

Une personne du siège a été présente régulièrement pendant le suivi des travaux puis pendant ma première semaine d’ouverture. Ensuite, mon responsable de secteur est venu une journée par semaine pendant un mois et demi ce qui m’a permis d’avoir des réponses à toutes mes questions au fur et à mesure. Il est également très joignable dès que j’en ai besoin.

Quels ont été vos principaux soutiens locaux au lancement de votre activité ?

La Chambre des Métiers m’a informé des aides possibles mais ce sont des aides à la personne et non pour l’entreprise, cela ne m’intéressait pas. Par contre, les deux jeunes que j’ai recrutés sont en contrats aidés donc une grande partie des charges salariales sont assurées par l’Etat via Pôle Emploi. Personnellement, j’ai négocié mon départ de Norauto ce qui m’a permis d’assurer mon salaire sans me rémunérer sur la société jusqu’à présent.

Selon votre expérience, quels sont les points forts du concept Midas par rapport à la concurrence ?

En 1e, je dirais l’image que dégage Midas : les clients viennent en confiance chez nous. Ensuite, en tant que franchisé, l’accompagnement dont on bénéficie à toutes les étapes, y compris pour le choix de l’outillage (on est conseillé pour pouvoir assurer toutes les prestations de qualité avec du bon matériel).

Quels sont vos objectifs à moyen terme ?

Mon objectif est de rendre ma société rentable le plus rapidement possible : j’avais prévu 18 mois, ce sera atteint avant ce délai car l’affaire marche très bien avec les deux jeunes mécaniciens que j’ai recrutés au démarrage plus celui qui vient de nous rejoindre. Mon critère n°1 de recrutement était l’esprit d’équipe et c’était un bon choix car l’entreprise tourne bien.

Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées et qu’a fait le franchiseur pour vous aider ?

Je n’ai pas vraiment rencontré de difficultés à part la lenteur du dossier le temps de la construction de mon centre car c’était lié à tout un projet de réaménagement de centre commercial et il fallait tout regrouper en un seul permis de construire. Midas m’a toujours tenu informé pendant cette période et ne m’a jamais laissé seul.

D'une façon plus générale et tous secteurs d'activités confondus, quelles sont selon vous les qualités requises pour réussir en franchise ?

Le plus important c’est d’être commerçant face au client. Il faut être travailleur : ce n’est pas pareil d’être salarié et à son compte ! Maintenant c’est du 6 jours sur 7 avec la comptabilité à faire le soir. Les nuits sont courtes et les journées longues !

Quels conseils donneriez-vous à un candidat à la franchise, avant qu'il ne fasse son choix sur telle ou telle enseigne (tous secteurs d'activités confondus) ?

Il faut bien étudier ce que l’enseigne apporte par rapport aux droits d’entrée, le rapport coût/rapport. Dans mon secteur, il n’y a pas d’autre Midas à moins de 50mn de route et les clients sont fidèles à la marque car ils n’hésitent pas à faire des kilomètres pour nous confier leur véhicule.

  • Midas - Image
  • Midas - Image
  • Midas - Image
  • Midas - Image
Zones disponibles
France métropolitaine.
Type de contrat
Franchise.
Apport personnel minimum
60 000 €
Aide financière
Oui, par l'intermédiaire d'un tiers.
Formation dispensée
Oui.
ENSEIGNE MEMBRE DE
Adhérent de la Fédération Française de la Franchise
  • Adhérent de la Fédération Française de la Franchise
Demander des Informations