1. Accueil
  2. Guide de la franchise
  3. L'INVITATION
  4. Interview de Dominique Vergereau, concessionnaire L'Invitation pour la Vendée

L'INVITATION

Interview de Dominique Vergereau, concessionnaire L'Invitation pour la Vendée

Le concessionnaire L'invitation pour la Vendée (85) a répondu aux questions de Franchise Directe.

18 mai 2015

D.Vergereau.jpgFranchise Directe : Quelle activité exerciez-vous avant de devenir concessionnaire L'Invitation ?

Dominique Vergereau : J'ai longtemps travaillé avec des responsabilités commerciales au sein de grands groupes de l’édition du livre, les Editions Fleurus, Hachette Livre et surtout aux Editions Dupuis le leader européen de la BD. Il y a douze ans, j'ai créé une entreprise à caractère familial dans le secteur du CHR (restauration/hôtellerie). Au bout de dix années d'exploitation, moi qui avais toujours beaucoup voyagé je me suis senti un peu à l'étroit entre quatre murs et surtout, je ne voulais pas arrêter de travailler du jour au lendemain. À 61 ans, j'étais prêt pour un nouveau challenge professionnel passionnant.

Pourquoi avez-vous fait le choix d'entrer dans un réseau de commerce organisé et pourquoi votre choix s'est-il porté sur cette enseigne ?

Pourquoi l'Invitation ? J'ai réalisé que ce réseau présente une synthèse de toute ma vie professionnelle. Entre mon expérience de la vente et de la négociation et celle du monde de la restauration et de l'hôtellerie, je pouvais me lancer un nouveau défi passionnant, en comptant sur mes capacités, ma maîtrise des ratios économiques et ma facilité de contacts avec les établissements que vise L'invitation.

Avez-vous bénéficié d'une aide financière (directe ou indirecte) de la tête de réseau ?

À titre personnel, je n'en ai pas sollicité car je tiens à mon indépendance. Je pense que la situation des uns et des autres est prise en considération par la tête de réseau.

Quels sont les aspects de la formation initiale qui vous ont été les plus utiles ? Lesquels auriez-vous souhaité voir plus approfondis ?

Toute formation est toujours utile. En franchise, il est hors de question de partir "la fleur au fusil" ! Le franchiseur est totalement opérationnel, sa formation est travaillée de manière très précise. La journée de formation initiale est individuelle et intensive : découverte du concept, approche de la méthode d'affiliation des établissements référencés, aide à la planification du travail et à son organisation. Une foule de conseils judicieux sont divulgués. Ensuite des documents de travail nous sont remis et de la formation continue nous est apportée en permanence. Depuis que je suis entré dans le réseau, le développement du concept a été considérable, une réorganisation permanente est nécessaire pour un bon fonctionnement ; la formation a donc évolué depuis que je l'ai faite.

Comment se matérialisent l'accompagnement des concessionnaires et l'animation du réseau ?

La tête de réseau met toute son expérience à disposition des concessionnaires. Nos interlocuteurs ont des compétences et responsabilités différentes : communication, marchés à exploiter, techniques de travail, organisation et nous en font profiter. En ce qui me concerne, de part mon parcours professionnel, j'ai été sollicité pour devenir pilote dans le développement du libre-service et les nouvelles commercialisations pour le réseau, vente de coffrets en maison de la presse et grande distribution.
Tout concessionnaire qui demande de l'aide reçoit une réponse. Nous avons aussi des audio-conférences régulières, par thèmes. L'organisation du réseau est très performante ; la proximité et la réactivité ne sont pas de vains mots.

Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez et que fait la direction du réseau pour vous aider ?

Pour un concessionnaire qui débute, le risque est de se disperser. Il est accompagné dans sa découverte du territoire ; une grande partie de notre activité repose sur les partenariats à établir avec les comités d'entreprises. Le concessionnaire doit dès son démarrage identifier les zones de richesse économique ; la concentration de l'activité se fait autour des pôles économiques majeurs.
Une autre difficulté pourrait être l'isolement, cependant il n'y a pas de recette unique. Chacun travaille avec son expérience et son identité.

Selon votre expérience, quels sont les points forts du concept L'Invitation ?

Le point fort n°1 du concept est qu'il répond à une attente générale en ce moment. Nous sommes dans une période de crise où tout le monde recherche du pouvoir d'achat. C'est ce que L'invitation offre aux gens, le concept est donc parfaitement adapté au contexte économique.

D'une façon plus générale et tous secteurs d'activités confondus, quelles sont selon vous les qualités requises pour réussir en franchise ?

Pour réussir en franchise, il faut être dans l'échange permanent, être convaincant, user de son influence. Il faut profiter de l'expérience acquise par la tête de réseau qui bénéficient d'une remontée d'informations en permanence. Il faut aussi du courage, de la rigueur, un esprit d'ouverture, un bon relationnel, de la curiosité et avoir envie de réussir pour soi-même. Je pense qu'il ne faut pas se fixer de limites ; la réalité de toute personne indépendante c'est de faire preuve de beaucoup de dynamisme et d'une présence permanente.

Quels conseils donneriez-vous à un candidat à la franchise, avant qu'il ne fasse son choix sur telle ou telle enseigne (tous secteurs d'activités confondus) ?

Je conseille, sans prendre trop de temps, de bien s'informer et analyser les informations. C'est très difficile de faire un choix alors je recommande plutôt de s'orienter vers un réseau ayant pignon sur rue ou en phase de développement majeur. Quand le secteur d'activité est retenu, il convient d'analyser la concurrence, examiner les aspects financiers et le retour sur investissement, s'entourer de toutes les garanties possibles, obtenir de vraies réponses aux questions que l'on pose, avoir la possibilité de rencontrer d'autres franchisés en toute transparence. Enfin, nous sommes dans une activité commerciale, il faut donc avoir des dispositions acquises soit par l'expérience, soit par l'envie de se former et d'être à l'écoute en permanence.

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Désormais, les places sont chères puisque le succès aidant, il ne reste plus que 30 concessions à pourvoir sur le territoire national. Le rythme de notre recrutement étant de 3 à 4 concessionnaires par mois, la couverture totale du territoire national sera atteinte dans un délai très court accompagnée d’un nombre d’affiliations de plus en plus importante.

  • L'INVITATION - Image
  • L'INVITATION - Image
  • L'INVITATION - Image
Zones disponibles
France.
Type de contrat
Concession.
Apport personnel minimum
4 000 €
Formation dispensée
Oui.
Franchise à domicile
Oui.
Demander des Informations