1. Accueil
  2. Guide de la franchise
  3. IZIFUN
  4. Interview de Vianney Parsy, dirigeant IZIFUN

IZIFUN

Interview de Vianney Parsy, dirigeant IZIFUN

Démarrage d'un réseau de location-vente de structures de loisirs.

2 novembre 2016

Franchise Directe :  Quelle activité exerciez-vous avant de créer le concept IZIFUN ?

vianney_parsy.jpgVianney Parsy : J’étais prestataire dans le secteur de l’événementiel ; je louais tout ce qui permettait de créer un événement, de la petite sono à un concept complet sur une commune (château gonflable, toboggan, machine à pop corn…).
 
Pourquoi avez-vous fait le choix du commerce organisé pour développer votre concept ?

Ma société affiche une bonne santé ; me développer, c’est préparer l’avenir car une société qui ne se développe pas est une société qui recule. Le constat que je tire de l’évolution de mon marché, et de la plupart des marchés en général, c’est que sans présence commerciale terrain en régions, là où se trouvent nos clients, ce sont les autres ou un nouvel acteur qui prendront les parts de marché actuelles ou à venir. Donc, être proche du client, c’est se permettre non seulement de prendre des parts de marché à la concurrence, mais aussi et surtout faire découvrir le produit à des acteurs locaux qui ne le connaissent pas. Pour ces interlocuteurs, monter un événement autour d’une patinoire, c’est compliqué. Alors que la patinoire est un produit hyper consensuel dans une famille. C’est une activité que tous les membres de la famille peuvent faire, quel que soit son niveau individuel. C’est très ludique une après-midi en famille à la patinoire, vous ne trouvez pas ? Reste donc à le démontrer à cette clientèle : c'est le côté un peu messianique de la chose. 
Comme mon concept a en plus une connotation écologique, à la différence de la patinoire à glace, il est préférable de travailler en local. C’est pourquoi je prévois à terme de rayonner à partir de plusieurs plate-formes régionales ; tout au moins faire tourner au maximum le matériel localement une fois livré. Donc se développer, oui, et comme je ne souhaitais pas avoir à animer un réseau en propre, il restait donc le commerce organisé, la concession en l’occurrence.

En tant que gérant IZIFUN, quel est le déroulement de vos journées ?

Arrivée au bureau à 8 heures, on met en place l’équipe de travail, et 1er point sur le planning (journée, semaine mois).
On traite ses emails et on commence la priorisation des taches. C’est alors le moment de la commercialisation (rendez-vous, relances clients, devis etc.).

Quels sont les objectifs de développement que vous vous êtes fixés pour 2016-2017 ?

Avoir 3 concessionnaires : c’est un nombre suffisant pour une 1ère année d’exploitation car il va falloir être à leur côté et même si beaucoup de choses ont été pensées, il faudra savoir répondre à leurs attentes particulières.

Souhaitez-vous poursuivre votre développement en priorité dans un secteur géographique particulier ?

Toutes les zones sont importantes, avec un vrai potentiel ; maintenant, il est vrai que la région parisienne est une bonne cible, car il y a une forte demande, tout comme Rhône-Alpes et ensuite aller vers la côte Atlantique (La Rochelle par exemple).
 
Quel est le contenu de la formation initiale que vous apportez et sur quoi insistez-vous ?

Nous les formons 3 jours, au commercial, au montage et démontage, à l’utilisation du CRM. Au delà de ces compétences à acquérir, dans la formation, je tiens à préciser qu’il est des choses de l’ordre du savoir-être et de l’état d’esprit qui sont pour moi tout aussi importantes et qui ne s’apprennent pas dans une formation :
savoir être très réactifs et à l’écoute du client ; ne jamais oublier « celui qui nous apporte l’énergie dans l’assiette chaque matin »: le client.
 Trouver des gens vrais et transparents : j’aime aller droit au but. La franchise est une qualité que je cultive et que j’aime retrouver chez mes interlocuteurs.
 Je ne suis pas quelqu’un qui caresse dans le sens du poil : se dire les choses c‘est important, je n’aime pas perdre mon temps et n’aime pas faire perdre du temps aux autres.
 Il faut avoir envie d’un vrai échange, d’une vraie relation et d’une relation vraie.

 
Comment envisagez-vous l’animation du réseau et l’assistance des membres du réseau ?

Point primordial : répondre à leurs demandes et leurs questions, les faire évoluer dans leur métier et leur quotidien financier. Les aider à développer une clientèle récurrente qui soit prescriptrice. Pour cela il est fondamental de travailler sur le sérieux et la qualité : ce métier manque encore localement de professionnalisme.
 Enfin, être a l’écoute du matériel dont ils auront besoin sur le terrain. Ils seront là pour faire demain les installations. Si les process ont à être améliorés sur tel ou tel point, et qu’ils peuvent l’être, dans un respect des coûts et de la qualité, ils le seront.

Quels sont les points forts de votre concept par rapport à la concurrence ?

Très bonne question : mon 1er point fort, c’est la réactivité (c’est ce que disent mes clients). 
J’ai également une grosse force sur l’achat du matériel et celà me permet de passer parfois sur des dossiers tendus en terme de prix de vente location ou vente pure.
 Comme ma structure est à taille humaine, je ne me cache pas derrière une organisation : je suis clair et transparent. Les clients apprécient que ce soit le boss qui vende. Ce sera la même chose localement avec les concessionnaires.
 Un nom  connu et réputé avec une vraie visibilité sur le net.

Quel est le profil des candidats recherchés ?

  • Les concessionnaires IZIFUN doivent être méthodiques, rigoureux et réactifs avec leurs clients et prospects, mais aussi …
  • Ils sont polyvalents et savent absorber ponctuellement une grosse quantité de travail.
  • Etre bien implantés localement leur permettra de s’appuyer sur leur réseau.
  • Un petit plus s’ils ont déjà commercialisé des matériels de loisirs auprès de professionnels, dans l'événementiel ou les collectivités.

À quoi s’engagent les membres du réseau vis-à-vis de l’enseigne ?

Nos concessionnaires s’engagent à avoir la même philosophie - réactivité, transparence et respect du client - ce qui correspond aujourd’hui aux valeurs véhiculées par la marque IZIFUN.
 A mon égard, qu’ils soient francs et qu’on puisse se dire les choses en toutes circonstances.

Quels conseils donneriez-vous à un candidat à la franchise, avant qu’il ne choisisse telle ou telle enseigne (tous secteurs d’activités confondus) ?

Etre certain d’avoir besoin d’un accompagnement : si je veux être mon propre patron et tout décider soit même, alors je n’ai pas besoin d’’être dans un réseau. A titre personnel, j’ai été dans un réseau en tant que franchisé. N’étant pas cinéphile, j’avais besoin qu’on m’épaule (il  s’agissait de la vidéo). Moi j’étais commerçant dans un métier de passionnés. J’avais besoin qu’on me conseille dans l’achat des films. En effet, pour acheter les films qui vont marcher, il faut connaître les besoins de sa clientèle. Chez Cinébanque auquel j’étais affilié, ils me conseillaient en fonction de la clientèle que j’avais. J’achetais donc les films que voulait ma clientèle et pas forcément les films que j’aurais voulu voir. Ce pragmatisme m’a permis de très bien gagner ma vie dans ce réseau.
Dans mon métier, c’est la même chose : quelqu’un peut avoir le cash pour acheter 5 patinoires, mais saura-t-il les louer ? Aura-t-il le potentiel sur sa zone pour ce type de produit ? Saura -t-il bien acheter, bien revendre ? Je pense qu’il faut également aimer travailler dans un esprit de groupe plutôt que seul.
Enfin, accepter de partager ses bonnes pratiques, son expérience passée, présente et future, c’est aussi ça l’esprit réseau.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

  • IZIFUN - Image
  • IZIFUN - Image
Zones disponibles
France métropolitaine.
Type de contrat
Concession.
Apport personnel minimum
9 500 €
Formation dispensée
Oui.
Franchise à domicile
Oui.
A temps partiel
Oui.
Demander des Informations