1. Accueil
  2. Guide de la franchise
  3. Centre AJC
  4. Interview de Stéphane Monfray, responsable du développement Centre AJC

Centre AJC

Interview de Stéphane Monfray, responsable du développement Centre AJC

Découvrez avec Centre AJC une nouvelle activité en réseau : l'hypnose.

Franchise Directe : Retracez-nous votre parcours professionnel avant de devenir développeur de cette enseigne.

s_monfray.jpgStéphane Monfray : Je suis un ancien cadre du Groupe Yves Rocher qui a notamment contribué à lancer les laboratoires Santé Naturelle. Ensuite pendant une quinzaine d’années, j’ai travaillé pour une entreprise nationale dans laquelle j'ai terminé directeur des ventes. J’ai souhaité ensuite me rapprocher de mon épouse qui créait Centre AJC pour développer son réseau.

En tant que développeur réseau, quel est le déroulement de vos journées ?

Je ne pose pas de limites à ma journée de travail afin de rester disponible pour les candidats, qui sont parfois encore en poste et me contactent soit à l’heure du déjeuner, soit en soirée. Aujourd’hui, tout est mis en place au niveau des outils pour structurer le réseau. Je me consacre donc à la sélection des candidats franchisés et mon principal travail actuel est de mener des entretiens avec eux. Je veux toujours avoir un premier contact téléphonique et non par mail. Je leur laisse un délai de réflexion minimum de 24h quand ils se sont manifestés. Une fois leur fiche de candidature examinée avec mon épouse, nous leur faisons un retour pour une première rencontre, avant l’envoi de tout document confidentiel. Nous sommes très attachés à la relation humaine et à la motivation des candidats.

Souhaitez-vous entamer votre développement en priorité dans un secteur géographique particulier ?

Par expérience, ce n’est pas difficile de se déplacer en France, donc pas de restriction concernant l’implantation des franchisés.

Proposez-vous une aide aux nouveaux membres du réseau pour le financement de leur investissement initial ?

Nous ne proposons pas d’aide financière directe sauf cas très exceptionnel. Nous les aidons à monter leur dossier de banque et si nous avons un candidat(e) particulièrement motivé(e) qui n’aurait pas les fonds, nous pouvons lui proposer un partenariat en termes de développement.

Quel est le contenu de la formation initiale que vous apportez ?

Avant l’ouverture, le franchisé part trois semaines en formation initiale. La 1e semaine est consacrée à l’hypnose, à Bordeaux. La 2è semaine se déroule dans notre centre pilote de Saintes, face aux clients avec mon épouse et la 3è semaine, toujours à Saintes, est dédiée au fonctionnement de l’entreprise, à tout ce qui est commercial, gestion, marketing, communication avec moi. Ce sont des sessions de formation par petits groupes.

Comment envisagez-vous l'animation du réseau et l'accompagnement de ses membres ?

Nous les accompagnons dès avant l’ouverture, pour le choix des locaux par exemple : je me déplace pour aider le candidat à faire son choix sur l’emplacement s’il le faut. Je n’interviens pas dans l’aménagement du centre proprement dit qui doit être terminé avant le début de la formation initiale, pendant laquelle nous lançons l’opération de communication. De cette manière, les prises de rendez-vous démarrent avant la fin de la formation et l’agenda se remplit pour que le franchisé soit directement plongé dans l’activité dès la formation achevée. Je suis toujours disponible au téléphone pour des précisions une fois l’activité lancée. Dans les 6 mois qui suivent l’ouverture, une 2è semaine de formation à l’hypnose est à faire de même qu'une 3ème avant la fin de la 1ère année pour évoluer dans cette pratique ; il s’agit de formations certifiantes qui sont incluses dans les droits d'entrée. Ensuite, j’organise une réunion quadrimestrielle par région, dont le but est d’aller à la rencontre des franchisés pour créer une relation de confiance sur notre façon de travailler, faire remonter les informations de terrain, que les franchisés échangent entre eux mais aussi a terme de rencontrer des intervenants extérieurs. Même si les franchisés sont des entrepreneurs indépendants, le fait de se rencontrer régulièrement conforte le réseau, leur motivation et leur implication : intégrer un réseau est un véritable état d'esprit.

En quoi votre concept se différencie-t-il de la concurrence, si concurrence il y a ?

Nous ouvrons de véritables centres, avec enseignes, uniquement dédiés au bien-être par l'hypnose, nous voulons maîtriser parfaitement ce métier et ne pas tout mélanger, par exemple il est interdit de pratiquer les massages dans un centre AJC ou de pratiquer une activité parallèle qui ne serait pas en accord avec notre déontologie, nous avons mis en place une enquête mensuelle de satisfaction qui s'appliquera à l'ensemble du réseau sans pouvoir intervenir : il s'agit de VRAIS avis clients vérifiés et certifiés.

Des droits d'entrée où tout est compris, pas d'économies pour aller vers de mauvaises surprises, pas de redevances la 1ère année, redevances de fonctionnement et publicitaires modérées la seconde et très acceptables pour les 5 années suivantes, il ne s'agit pas d'assécher la trésorerie de nos franchisés, bien au contraire il faut un équilibre, assistance, plan de communication, équipement informatique, charte graphique, site internet de qualité avec page perso de chaque centre, formations certifiantes, adhésion au syndicat national de l'hypnose, motivation, rencontres etc... nous avons mis 3 années de réflexion avant de lancer le réseau, nous mettons tout notre savoir et notre expérience au service de nos collaborateurs, nous espérons qu'il y aura quelques concurrents, c'est mieux, j'espère seulement qu'il ne voudrons pas uniquement surfer sur la médiatisation actuelle de ce métier...

Quel est le profil des candidats recherchés ?

Notre concept s’adresse à tous statuts : reconversion, recherche d’emploi, cabinet existant en difficulté. Le premier critère ne doit pas être l’argent mais l’envie d’aider les autres et une capacité d’écoute très importante. C’est pour cette raison que nous rencontrons systématiquement tous les candidats. Nous offrons la possibilité à certains qui sont loin de déduire des droits d’entrée leurs frais de déplacements initiaux s’ils entrent dans le réseau.

Quelles sont les difficultés que peuvent rencontrer vos franchisés et que faites-vous pour les anticiper ou y remédier ?

Pendant trois années nous avons mis en place le développement du réseau en partant de plusieurs constats. Mon épouse était en reconversion professionnelle et elle a rencontré toutes les difficultés du créateur d’entreprise, le travail de communication, la fidélisation de la clientèle … Nous avons donc l’expérience de ce parcours et avons mis au point un modèle ultra-simple : des locaux de 30m2 avec une salle d’attente, des WC et une salle d’hypnose et d’écoute, un cahier des charges pour le mobilier. L’aspect financement avec les banques est abordé avec les candidats pour démystifier ce secteur d’activité. Par contre, il faut bien être conscient qu’on ne peut pas créer une entreprise sans argent et qu’un minimum de trésorerie est nécessaire. L’apport initial de 8 000€ est donc indispensable. Pour la communication, nous travaillons avec une régie publicitaire qui gère les campagnes sans que cela ne coûte aux franchisés hormis les frais de parution et d'adaptation des formats. Une page web est attribuée à chaque franchisé et nous gérons le référencement du site national. Dès lors que nous démarrons la communication, nous avons des clients, c’est vérifié. La seule chose qu’on ne peut pas leur amener, c’est l’envie !

À quoi s'engagent les membres du réseau vis-à-vis de l'enseigne ?

Ils s’engagent à une vraie déontologie de respect du client. Nous avons une procédure de contrôle mensuel sur notre fichier client grâce à un organisme indépendant, Avis-Vérifiés. Le franchiseur finance les enquêtes de satisfaction auprès des clients. Elles offrent plusieurs avantages : c'est très bon pour le référencement, on obtient de vrais avis de clients, cela permet un regard qui empêche toute dérive.

D'une façon plus générale et tous secteurs d'activités confondus, quelles sont selon vous les qualités requises pour réussir en franchise ?

Les qualités nécessaires sont l’indépendance, un état d’esprit positif à tout moment, l’envie de partager et construire ensemble. Nous sommes dans un vrai métier de relations humaines.

Quels conseils donneriez-vous à un candidat à la franchise, avant qu'il ne fasse son choix sur telle ou telle enseigne, tous secteurs d'activités confondus ?

Je dirais cela : nous vivons dans une société de consommation où l’on nous fait croire tout un tas de choses, alors que nous sommes personnellement et en permanence responsables de nos propres choix …

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

C'est une superbe aventure et nous ne sommes qu'au début, j'ai hâte de vieillir...

Enregistrer

  • Centre AJC - Image
  • Centre AJC - Image
  • Centre AJC - Image
Zones disponibles
France métropolitaine.
Type de contrat
Franchise.
Apport personnel minimum
8 000 €
Formation dispensée
Oui.
A temps partiel
Oui.
Demander des Informations