1. Accueil
  2. Guide de la franchise
  3. Activ'Expertise
  4. Interview de Mathieu Jouveny, agence d'Arles

Activ'Expertise

Interview de Mathieu Jouveny, agence d'Arles

Mathieu Jouveny, licence de marque Activ' Expertise à Arles, répond aux questions de Franchise Directe.

20 mai 2014

Franchise Directe : Quelle activité exerciez-vous avant de devenir membre du réseau Activ' Expertise ?

Mathieu Jouveny : J'étais métreur dans une entreprise de travaux publics.

Pourquoi avez-vous fait le choix d'entrer dans un réseau de franchise et pourquoi votre choix s'est-il porté sur cette enseigne ?

Quand j'ai fait le choix de changer de métier, j'ai fait des recherches sur Internet. J'ai réalisé que se lancer dans le diagnostic immobilier seul, c'est un peu compliqué et aussi que je souhaitais entrer dans un réseau à taille humaine. Par relations, je suis entré en contact avec Activ'Expertise qui m'a convenu et je n'ai pas cherché à tester d'autres enseignes.

Avez-vous bénéficié d'une aide financière (directe ou indirecte) du franchiseur ?

Non pas directement mais le franchiseur m'a accordé un délai pour le paiement des droits d'entrée.

Quels sont les aspects de la formation initiale qui vous ont été les plus utiles ? Lesquels auriez-vous souhaité voir plus approfondis ?

La formation initiale va très vite : en quelques mois, on doit apprendre un nouveau métier. Pour les certifications, nous étions en tout petit groupe, ce qui nous a permis d'avancer très rapidement. Ce qui pourrait être bénéfique, c'est d'allonger le temps de la formation terrain, actuellement d'une semaine. C'est vrai que pendant les 6 premiers mois on traite des choses toujours nouvelles et l'avantage de la franchise, c'est d'être constamment aidé, contrairement aux indépendants.

Avez-vous rencontré des difficultés à la création de votre entreprise ? Et depuis le début de l'exploitation ? Si oui comment le franchiseur vous aide-t-il ?

On touche ici au problème de la création d'entreprise en France ! Avant de me lancer, on me disait que je bénéficierais de plein d'aides étant âgé de moins de 25 ans. En fait, c'est très compliqué, surtout si on n'a pas d'apport initial. Le crédit bancaire est très long à obtenir : la banque a mis 6 mois à débloquer les fonds que j'avais sollicités. Le franchiseur a été patient pour encaisser les droits d'entrée et aussi la première redevance, ça m'a bien aidé. J'ai eu le temps de me structurer et de faire mon premier chiffre d'affaires. Le métier de diagnostiqueur ne se fait pas à la va-vite. En formation, j'avais déjà bien préparé le terrain en rencontrant les agences immobilières notamment. Cela m'a permis de commencer tout de suite à travailler dès que j'ai obtenu mes certifications. En quelques mois, j'ai réussi à me verser un salaire et à réaliser un bon CA. Il ne faut pas croire les contre-vérités que l'on lit sur le web. Le métier de diagnostiqueur a encore de très beaux jours devant lui. L'avantage de la franchise, c'est que dès que l'on rencontre une difficulté, la tête de réseau vous conseille et trouve une solution, dans tous les domaines : informatique, technique, fiscal ...

En quoi consistent l'assistance du franchiseur et l'animation réseau ?

Nous avons trois ou quatre réunions par an qui font office de formation continue et une convention annuelle. Dans notre métier, nous avons besoin de mises à jour régulières ; par la franchise, nous avons des prix sur les nouvelles certifications, c'est un avantage.

Selon votre expérience, quels sont les points forts d'Activ'Expertise par rapport à la concurrence ?

Sans conteste, la disponibilité du franchiseur. Chez Activ'Expertise, les franchisés ne sont pas des numéros, on se connait tous car c'est un réseau à taille humaine. On avance tous dans la même direction et on s'entraide. Par exemple, j'ai recours deux à trois fois par semaine à un autre franchisé pour une certification que je n'effectue pas moi-même. On se rend facilement service.

D'une façon plus générale et tous secteurs d'activités confondus, quelles sont selon vous les qualités requises pour réussir en franchise ?

Pour réussir en franchise, il faut être ouvert sur les autres, ne pas rester dans son coin. Tout le monde peut devenir franchisé, il faut respecter l'image de marque et s'investir. Le relationnel est primordial et ensuite le sérieux, la disponibilité : montrer qu'on est pro pour se distinguer de la concurrence.

Quels conseils donneriez-vous à un candidat à la franchise, avant qu'il ne fasse son choix sur telle ou telle enseigne (tous secteurs d'activités confondus) ?

Il faut savoir comment on veut gérer son entreprise, si on veut entrer dans un grand groupe, dans lequel on ne verra jamais le patron ou une plus petite enseigne où l'on connaît tous ses collègues.

  • Activ'Expertise - Image
  • Activ'Expertise - Image
  • Activ'Expertise - Image
  • Activ'Expertise - Image
Zones disponibles
France entière, DOM/TOM inclus.
Type de contrat
Licence de marque.
Apport personnel minimum
15 000 €
Formation dispensée
Oui.
Franchise à domicile
Oui.
Demander des Informations