Trouver une Franchise
  1. Accueil
  2. Centre d'information
  3. Articles sur la franchise
  4. Interview d'Emmanuel Aublet, directeur général Subway France

Interview d'Emmanuel Aublet, directeur général Subway France

11.05.2012

Interview Franchise Directe - Emmanuel Aublet, DG Subway France

19 avril 2012

Quelle est la journée type du Directeur Général Subway France  ?



E.Aublet.jpgMa mission est très vaste, mes journées se suivent et se ressemblent rarement. Si je prends l'exemple d'hier, j'étais sur le terrain en visite dans l'ouest de la France et voilà quel était mon planning : 8h, réunion téléphonique sur la mise en place d'un nouveau fournisseur. 9h, gestion de plusieurs demandes d'interviews avec notre agence de communication. 10h, visite d'un restaurant Subway et rencontre avec plusieurs franchisés jusqu'au rush de midi. 12h, déjeuner avec l'agent de développement de cette région (directeur régional franchisé ou ancien franchisé indépendant, non salarié du groupe) et un consultant de terrain. 13h, point sur la stratégie de développement Subway dans l'ouest. 17h, voyage de retour à Paris en TGV, occasion de valider des courriers. Généralement, je passe 2 jours par semaine sur le terrain pour rencontrer les franchisés, en coopération avec les agents de développement.

Les autres grands axes de ma mission sont : 



  • la coordination des équipes du siège parisien et du siège US, 

  • la création de partenariats avec les grands piliers du développement SUBWAY®. Par exemple : les banques,  les gestionnaires, commercialisateurs et services d’urbanisme. L’un de nos objectifs est de nous implanter dans zones de chalandises non traditionnelles : sociétés d'autoroute, les compagnies pétrolières, les gares SNCF…) etc


  • les interventions à l'occasion des formations de franchisés au siège.

Quels sont les avantages pour l'enseigne d'avoir choisi la franchise comme modèle de développement ?



D'abord, il s'agit d'une décision qui remonte à 1974, prise à l'époque par le fondateur de SUBWAY® , Fred de Luca, toujours à la tête de l'entreprise. La franchise permet un développement efficace et plus libre de l’enseigne car elle s'appuie sur le dynamisme de partenaires locaux. L'esprit entrepreneurial est omniprésent chez Subway.

 



Quelles sont les particularités du marché français ?



Subway est présent dans 100 pays dans le monde. La vraie spécificité française repose sur la notion de pas-de-porte et de fonds de commerce, qui n'existe pas aux Etats-Unis par exemple. Ensuite, nous avons en France une règlementation plus complexe qu'aux Etats-Unis, ce qui nous oblige parfois à adapter notre discours marketing. Enfin, question produits, nous observons la législation française (ex : pas d'OGM) mais sur le plan gustatif, nous sommes très proches de l'expérience américaine : nous avons un imaginaire à respecter, un sandwich Subway doit être reconnaissable entre tous et ce partout dans le monde !

 



Quels sont les objectifs de développement que vous vous êtes fixés pour 2012, à moyen terme ?



Laissons parler les chiffres réalisés. En 2011, nous avons ouvert 95 restaurants en France ; au premier trimestre 2012, 34 se sont ajoutés. Nous avons pour objectif de poursuivre à ce même rythme. À ce jour, le réseau Subway compte 338 restaurants en France et notre développement est loin d'être achevé. Le marché français devrait arriver à maturité après l’ouverture de 2000 restaurants. Les opportunités pour les franchisés restent donc nombreuses ! En Grande-Bretagne et en Irlande, deux pays qui sont en avance par rapport à nous, 1552 restaurants sont déjà implantés.

 



Souhaitez-vous vous développer en priorité dans un secteur géographique particulier ?



Pas spécialement. Aucune zone n'a encore atteint son maximum, y compris la région parisienne qui compte le plus de restaurants actuellement mais dispose encore d'un formidable potentiel. Nous venons de démarrer avec deux agents de développement en région PACA et dans le Centre, ce qui promet une accélération de nos implantations dans ces secteurs.

 



Quels sont selon vous les points forts de votre concept par rapport à la concurrence ?



Notre concept : la préparation à la demande, laissant libre cours à toutes les envies ou inspirations du client, « sous les yeux » de celui-ci, en toute transparence. 
Le client choisit son pain, sa viande, ses légumes, sa sauce  : il n'y a pas 2 sandwichs identiques. Notre capacité à nous installer là où se trouve la clientèle est une vraie force. Nous nous démarquons vraiment de la concurrence car un restaurant Subway peut faire 40m2 comme 200m2 ou bien être installé en sous-terrain car nous n'avons pas les contraintes techniques liées aux problèmes d'extraction d'air. Enfin, il règne un véritable esprit de start up chez Subway, qui doit être une des rares enseignes de cette taille au sein de laquelle un franchisé peut directement envoyer un mail au fondateur ! 

 



Délivrez-vous une aide financière (directe ou indirecte) aux nouveaux franchisés ?



Les franchisés Subway sont de véritables entrepreneurs qui sont maîtres de leur business-plan. Cependant, nos agents de développement sont là pour les assister dans les négociations avec les banques, les bailleurs, … Une de mes missions consiste à renforcer nos partenariats avec les groupes bancaires au niveau national.

 



Quel est le profil type d'un franchisé "Subway" ?



Nos franchisés ont des profils étonnement variés ; à l'occasion des formations, autour de la même table étaient présents d'anciens dirigeants de très grandes entreprises françaises comme des jeunes de banlieue de moins de 30 ans : nous avons besoin d'entrepreneurs qui ont de véritables capacités opérationnelles sur le terrain. Même une personne avec un profil d'investisseur devra être présent dans son restaurant à la tête de son équipe et au service de la clientèle. Nous faisons un métier très humain pour lequel il faut avoir un sens du commerce fort.

 



Quel est le contenu de la formation que vous apportez ?



En amont de la formation initiale de deux semaines au siège, nous demandons au futur franchisé de passer plusieurs jours (ou semaines, selon son expérience en restauration rapide) dans un de nos restaurants. Suit un cursus obligatoire d'une quinzaine de cours sur Internet, qui sont à chaque fois validés par un examen. Ensuite, les franchisés ont deux semaines très denses de formation théorique et pratique en alternance, validée elle aussi par un diplôme final. Lors de l'ouverture, l'agent de développement et son équipe passent au minimum 70h sur place pour la formation de l'équipe du franchisé. Par la suite, nous proposons de la formation continue : les consultants de terrain interviennent mensuellement pour améliorer la rentabilité des restaurants. Plus de 150 cours sont disponibles sur  l'université en ligne Subway ; c'est un outil très efficace.

 



Comment envisagez-vous l'animation du réseau de franchisés ?



Pour l'animation régionale et nationale, le réseau dispose d'une équipe de 60 personnes, dont la coordination est assurée au siège. Les consultants de terrain sont très présents au démarrage de l'activité. Nous diffusons des newsletters régionales et une nationale hebdomadaire. Des conférences téléphoniques sont accessibles par tous les membres du réseau, quel que soit leur niveau de responsabilité. Notre convention annuelle a lieu tous les deux ans et une convention mondiale est organisée chaque année, à laquelle les franchisés qui le souhaitent peuvent participer.

 



À quoi s'engagent les franchisés vis-à-vis de votre enseigne ?



Ils s'engagent à respecter le contrat de franchise : c'est leur intérêt économique de le faire, de profiter de la force et du savoir-faire du franchiseur. Nous attendons aussi qu'ils s'impliquent dans la vie de l'enseigne : dans chaque région, les franchisés sont représentés par l'un des leurs élu au sein d'une commission marketing. La politique marketing de l'enseigne est élaborée avec eux. Ils ont aussi un représentant au sein de la centrale d'approvisionnement. Nous faisons un métier d'hommes et de femmes qui doit s'exercer dans la bonne humeur, la transparence et avec une attitude positive.

 



Sur une année, quel est le pourcentage de turnover parmi les franchisés ?



Nous n'avons pas eu de fermeture. Une dizaine de restaurants ont été revendus, soit à des nouveaux franchisés, soit à des membres du réseau souhaitant devenir multi-franchisés.

 



Quelles sont selon vous les qualités essentielles pour réussir en franchise ?



Etre entrepreneur, avoir la capacité de se remettre en question, posséder une dimension opérationnelle : une fois le business plan construit, il faut être capable de devenir multi-tâches.

 



Quels conseils donneriez-vous à un candidat à la franchise, avant qu'il ne fasse son choix sur telle ou telle enseigne ?



Il faut vraiment aimer et être fier du produit ou du service que l'on va vendre. Tout n'est pas facile, devenir franchisé réclame un investissement important, il faut y croire. Je conseille aussi au candidat à la franchise de bien mesurer la dimension financière exigée pour entrer dans le réseau et de regarder le potentiel de développement de l'enseigne en se projetant à 10, 15 ans. S'interroger sur sa capacité à ouvrir plusieurs points de vente peut aussi être utile.

 



Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?



En conclusion, je dirais que je suis très fier de cette entreprise : c'est un très beau défi de diriger plusieurs centaines d'entrepreneurs et les quelques 2 000 personnes qui travaillent pour Subway France !

Voir le profil de Subway

Notre Newsletter

Recevez GRATUITEMENT nos dernières opportunités de franchises