Trouver une Franchise
  1. Accueil
  2. Centre d'information
  3. Articles sur la franchise
  4. Sean McGarry interviewé par Global Atlanta

Sean McGarry interviewé par Global Atlanta

16.06.2010

 Sean McGarry interviewé par Global Atlanta

 
Dans une interview couvrant de nombreux sujets, Sean évoque non seulement l’histoire de Franchise Direct, mais explique également quelle est la raison d’être de Franchise Direct et comment un portail de la franchise tel que Franchise Direct aide à mettre en relation les entrepreneurs et les opportunités d’affaire. Atlanta est l’un des bureaux de Franchise Direct et, dans cette interview, Sean explique aussi très clairement pourquoi il a choisi d’ouvrir un bureau dans « la grande pêche ». Si vous avez toujours voulu en savoir plus sur Franchise Direct ou sur comment acheter une franchise, l’interview qui suit répondra à la plupart de vos questions.



 

 

Voilà la retranscription en français de cette interview :

Global Atlanta : Merci Sean d’être venu nous voir aujourd’hui.

Sean : Merci à vous.

GB : Pouvez-vous nous parler un peu de l’histoire de Franchise Direct ? Comment vous avez ouvert l’entreprise et pourquoi vous avez décidé de vous installer à Atlanta.

S : L’entreprise a ouvert en 1998 quand internet n’en était qu’à son commencement. Nous avons commencé le site internet parce que je travaillais comme consultant dans la franchise et avais des connaissances dans ce domaine, et je pensais que cela serait profitable de mettre de la documentation sur le franchisage sur le net. A partir de là, tout a évolué. Ensuite, en 2001, il y a eu « l’éclatement de la bulle internet ». Cela a posé des problèmes à beaucoup d’entreprises. Nous sommes allés de l’avant, avons dépassé ce problème et nous avons commencé à nous développer jusqu’en 2002-2003. Ensuite, grâce à notre base de clientèle d’entreprises américaines, nous avons décidé d’ouvrir un bureau aux Etats-Unis. Nous avons considéré trois emplacements possibles : Boston, New-York et j’ai sélectionné Atlanta. Premièrement, il y a des vols directs de Dublin à Atlanta et cela rend les choses plus faciles quand vous faites sans cesse des allers et retours. Ensuite, il y avait le coût. J’ai constaté que le coût de l’espace exploitable pour y installer des bureaux et de l’espace habitable ici à Atlanta était très compétitif. De ce point de vue, Atlanta était le gagnant sans conteste en termes d’emplacement.

GB : Pouvez-vous nous parler brièvement de ce qu’offre votre site internet aux personnes souhaitant acheter une franchise ?

S : Nous fournissons surtout nos services aux franchiseurs. Nous travaillons essentiellement pour les franchiseurs. Nous mettons à leur disposition ce que l’on appelle un service de référencement par candidature. Les personnes qui arrivent sur notre site, dont l’accès est gratuit, ont tendance à chercher une franchise selon quelques critères. La franchise est-elle disponible en Géorgie ? La location peut être un des critères que le visiteur du site va considérer. Ensuite, il peut se demander quel est le coût de cette franchise. C’est très certainement l’une des premières questions qu’il se posera. S’il n’a pas de fonds importants – ce que nous avons constaté durant ces dernières années – il se tournera vers les franchises bon marché comme beaucoup d’autres personnes. Il ajoute ces critères à la catégorie ou au domaine qui l’intéresse. S’il est intéressé par la vente au détail peut-être qu’il sera intéressé par l’achat d’une franchise de café ou une franchise du même type. D’autres personnes veulent ce qu’on appelle des franchises de « cols blancs » dans le recrutement par exemple. Cela dépend donc du milieu de la personne. Ce milieu, ainsi que la somme d’argent dont il dispose et le lieu souhaité, vont l’aider à choisir sa franchise.

GB : Donc, le visiteur remplit un questionnaire et ensuite, vous lui répondez en lui donnant plusieurs choix ?

S : Les visiteurs remplissent un formulaire de candidature en ligne. Ils donnent leurs coordonnées, la somme d’argent dont ils disposent, l’emplacement qu’ils désirent et la franchise qui les intéresse et c’est aussi simple que ça. C’est vraiment la première étape de leur démarche. Ensuite, nous envoyons un grand nombre de ces candidatures au franchiseur. Le franchiseur les contacte ensuite et leur donne des informations supplémentaires. En résumé, nous avons aidé l’entrepreneur et le franchiseur à se mettre en relation.

GB : Le service que vous fournissez au franchisé est gratuit ?

S : Oui. Les personnes qui consultent notre site sont des personnes qui pense peut-être à changer de métier ou qui ont été licenciées. D’ailleurs, nous avons beaucoup de personnes dont c’est le cas. Ces personnes ont un logement, elles travaillaient pour des grandes entreprises pendant de nombreuses années et elles s’en sont lassées. Elles ne veulent plus être de nouveau licenciées, alors, elles ont décidé qu’elles voulaient faire ce qu’elles ont toujours voulu faire et avoir leur propre projet. Souvent, c’est le genre de personnes qui va sur notre site. Elles consultent le site pour y faire des recherches – elles peuvent le faire le soir et à partir de leur domicile – et elles nous envoient leur candidature. D’une certaine manière, tout cela est fait en privé. C’est le cas de personnes qui pensaient que leur emploi n’était plus sûr et qui voulaient en changer.

GB : Quelles sont les autres options pour les personnes qui ne disposeraient pas de la somme d’argent nécessaire ?

S : Nous avons effectivement remarqué que ces deux dernières années beaucoup de personnes ne disposent pas de cette somme d’argent à cause de la difficulté d’accès aux finances. L’un des plus gros problèmes quand on entreprend d’ouvrir une entreprise est d’y avoir accès. D’une part, certains franchiseurs obtiennent des prêts pour PME-PMI et c’est important pour eux. Le franchiseur obtient lui-même le financement. D’autre part, le franchiseur peut mettre de l’argent à disposition ou avoir un accord avec d’autres organismes financiers qui peuvent aider la personne à se procurer le financement nécessaire.

GB : Combien de temps s’écoule entre l’envoi du formulaire et l’ouverture de sa propre entreprise ? Il y a normalement une formation…

S : La première chose qui arrive, c’est que très souvent le franchiseur vous fait parvenir des informations supplémentaires. Parfois les franchiseurs proposent une journée découverte ou  une réunion qui vous permet de vous rendre sur place et de voir la franchise dont il est question et cela, bien sûr, est très important. Pendant cette réunion, ils peuvent vous évaluer. Vous pouvez également vous y rendre avec votre épouse s’il s’agit d’un projet que vous faites à deux. Ensuite, la seconde étape concerne les futurs franchisés. Si ces derniers sont vraiment intéressés par cette franchise, ils doivent rencontrer certains des franchisés, leur parler et profiter de leur expérience. Très souvent, même si la personne a changé d’avis, cela peut soit confirmer leur avis premier ou, suite aux témoignages des franchisés, ils peuvent décider qu’ils ne veulent pas de cette franchise. Cela peut se faire très rapidement. L’étape suivante est que les futurs franchisés vont souvent faire appel à un avocat dans la franchise pour étudier l’accord passé entre les deux parties, passer cela en revue ainsi que d’autres documents afin de faire avancer leur projet. Ce qui ralentit le projet, c’est souvent l’emplacement. Obtenir les biens immobiliers et le bon emplacement.

GB : Qui décide de l’emplacement ?

S : Cela se fait conjointement avec le franchiseur. Le franchisé va sur le terrain et cherche un emplacement. Parfois, le franchiseur a des critères concernant l’emplacement. Le franchisé cherchera donc un emplacement en accord avec ces critères.

 

Notre Newsletter

Recevez GRATUITEMENT nos dernières opportunités de franchises