Trouver une Franchise
  1. Accueil
  2. Centre d'information
  3. Articles sur la franchise
  4. Interview d'Isabelle Guillaume, chargée de développement du réseau Vapostore

Interview d'Isabelle Guillaume, chargée de développement du réseau Vapostore

Par : Laurence Lefeuvre02.02.2015

2 février 2015

Franchise Directe : Quelle activité exerciez-vous avant de rejoindre l'enseigne Vapostore ?

Isabelle Guillaume : Je suis arrivée en mai 2014 dans ce réseau qui était déjà lancé. Je possède un diplôme en force de vente et j'ai travaillé dans l'information juridique par téléphone. Ma fonction était large, à la fois sur le plan commercial, administratif et relation client. Il s'agissait de proposer les services de mon entreprise à des structures organisées en réseau. J'éprouve depuis un fort attrait pour le développement de réseau et je cherchais à évoluer dans ce contexte professionnel.

Pourquoi avez-vous fait le choix de ce concept et sous quel type de contrat l'enseigne se développe-t-elle ?

Une des raisons pour lesquelles j'ai choisi de rejoindre ce réseau, c'est un vif intérêt pour ce secteur d'activité car je suis utilisatrice de cigarette électronique. C'est un produit auquel je crois. Je viens d'une petite structure rachetée par un grand groupe et j'avais la volonté d'arriver dans un réseau au début de l'aventure de son démarrage et à taille humaine. J'ai aussi été séduite par la passion des fondateurs, quatre amis qui ont créé cette enseigne. Le contrat de développement qui a été adopté est un contrat de partenariat, sur les conseils de notre avocat spécialisé, Maître Simon.

En tant que responsable de développement du réseau Vapostore, quel est le déroulement de vos journées ?

Je consacre une bonne part de mon temps à la recherche de partenaires, notamment sur les plateformes de mise en relation comme Franchise Directe. J'envoie très rapidement les premiers documents aux candidats qui se manifestent. Ensuite nous avons un contact téléphonique où nous prenons le temps de faire le point sur leur projet. J’insiste particulièrement sur les deux critères essentiels pour entrer dans le réseau Vapostore car nous tenons à ce que nos futurs partenaires partagent la même vision que nous du marché et du commerce en général : notre positionnement par rapport à notre gamme de produits et la notion de conseil et d'accompagnement du client en tant que spécialistes de l'e-cigarette. J'accompagne les porteurs de projet, valide les emplacements de locaux, communique les informations pour qu’ils puissent construire leur business plan, envoie l’état local de marché... Nous organisons un rendez-vous de présentation du DIP dans nos locaux qui dure environ 3h et permet à nos candidats de mettre des visages sur leurs interlocuteurs qui travaillent au siège. Par ailleurs, je gère la communication  entre les futurs partenaires et les membres du siège, les mises à jour de documents, d'éléments contractuels. J'oriente nos nouveaux partenaires vers les bons interlocuteurs jusqu'à l'ouverture de leur point de vente, moment à partir duquel l'animateur de réseau et le pôle formation prennent le relai.

Quels sont les objectifs de développement que vous vous êtes fixés pour 2015, à moyen terme ?

À ce jour, le réseau compte 46 boutiques. Nous avons des candidats en recherche de locaux. L'objectif à fin 2015 est d'atteindre 70 points de vente. Ensuite nous continuerons de développer le réseau de la même manière : nous préférons un nombre d'ouverture moins important mais un développement pérenne. Aujourd'hui, nous bénéficions d'une bonne image de marque car nous avons mis l'accent sur la qualité et nous entendons la conserver.

Souhaitez-vous que votre développement s'opère en priorité dans un secteur géographique particulier ?

Nous sommes déjà très présents à Paris, à part 5 quartiers encore disponibles. Nous continuons le maillage en région parisienne. En province, nous avons déjà 16 boutiques et encore de belles perspectives d'évolution, beaucoup de projets sont d’ailleurs en cours. En ce qui concerne l'international, nous avons deux boutiques au Portugal, notre objectif est clairement une implantation à travers le monde. Le choix d’un nom à consonance anglo-saxonne n’est pas un hasard !

Quel est le contenu de la formation initiale que vous apportez ?

La formation initiale se décompose en deux parties :

1- La 1e session, idéalement la semaine qui précède l'ouverture de la boutique, dure 3 jours à Paris, dans la salle de formation de notre boutique de Lafayette (un de nos 3 magasins en propre). Nos 2 formateurs en interne présentent les produits, l'accueil, la vente, le discours commercial, l'utilisation du système informatique et comment appliquer les règles de merchandising.

2- Dans un 2è temps, nous accompagnons le nouveau partenaire pendant une semaine pour  l'ouverture du magasin.
 Ensuite, nous avons un programme de formation continue qui s'applique sous différentes formes : un formateur in situ en boutique à la demande du partenaire ou sur proposition de l'animateur de réseau ; des ateliers méchage auxquels des clients sont invités ; des formations de 2h par visio-conférence.

Quels sont les points forts de votre concept par rapport à la concurrence ?

Premièrement, notre positionnement produits. Nous sélectionnons nous-mêmes les produits de meilleure qualité existants, quelle que soit leur provenance. Nous sommes sur un marché dynamique, nous devons être très réactifs car des nouveautés sont chaque jour mises sur le marché. Vapostore est le réseau qui propose le plus grand choix de liquides (23 marques différentes) tout en respectant strictement la législation en terme d'étiquetage.

Nous avons mis en place des contrats d’exclusivité avec des distributeurs de matériel et de liquide, certains produits ne sont disponibles que dans les boutiques VAPOSTORE.

Nos partenaires ne sont pas soumis à un approvisionnement exclusif. Ils peuvent se fournir en dehors de la centrale Vapostore à hauteur de 20% de leur stock, à condition que les produits soient aux normes et de qualité. Nous n’acceptons pas les contrefaçons !

La compétence et la solidité de l'équipe en place au siège, avec ses formateurs, son merchandiseur, l'animateur de réseau, l'équipe informatique ... nous distinguent.
 Nous offrons un vrai avantage sur l'aspect logistique car nous n'imposons pas de minimum de commande et nous livrons sous 24 à 48h.

Nous suivons une ligne de chalandise forte, avec un maillage du territoire intelligent.
 Notre concept store est fort ; nous avons mis en place un programme fidélité commun à tous les magasins du réseau.

Quel est le profil des candidats recherchés ?

Nous recherchons avant tout des gens qui partagent la même vision du business que nous. Dès le premier contact, c'est perceptible. Les candidats doivent avoir le sens du commerce et être animés de la volonté d'intégrer un groupe de travail car les échanges sont constants au sein de Vapostore. Ils ne doivent pas être obligatoirement vapoteurs, par contre ils doivent manifester de l'intérêt pour le produit.

Quelles sont les difficultés que peuvent rencontrer vos partenaires et que faites-vous pour les anticiper ou y remédier ?

Beaucoup de nos partenaires n’étaient pas commerçants avant de se lancer, ainsi ils ont besoin d’accompagnement que ce soit en amont de l’ouverture mais aussi tout au long du partenariat. Les difficultés rencontrées peuvent être multiples, choisir son local, bien communiquer, maîtriser les connaissances techniques, le discours commercial, développer son point de vente, gérer ses stocks, analyser ses chiffres, se tenir informé des évolutions sur marché….
Autant de points sur lesquels nous pouvons les aider. Effectivement, le réseau a su créer un groupe de travail aux compétences variées : un visual merchandiser, deux formateurs, un responsable communication, un graphiste, un responsable informatique, un animateur réseau… sans oublier les 4 associés qui sont toujours disponibles pour nos partenaires.
Par son suivi régulier de chaque point de vente, l’animateur réseau, peut-être amené si besoin, à proposer au partenaire des actions ciblées et personnalisées (formation produit, discours commercial, logiciel, mise en place d’actions de communication…).

À quoi s'engagent les partenaires vis-à-vis de l'enseigne ?

Ils s'engagent à respecter le concept, la convivialité de l'accueil, la personnalisation de la prise en charge de chaque client pour lui proposer le dispositif qui lui conviendra le mieux. Ils s'engagent à nous faire part des difficultés qu'ils pourraient rencontrer, à participer aux réunions, à respecter les territoires des partenaires en place et à former leur personnel notamment grâce au pôle formation.

D'une façon plus générale et tous secteurs d'activités confondus, quelles sont selon vous les qualités requises pour réussir en franchise ?

Le franchisé est un entrepreneur indépendant qui doit s'investir énormément dans son commerce aussi est-il essentiel de trouver un secteur d'activités qui corresponde à ce que l'on aime faire. Pour réussir en franchise ou dans le commerce organisé en général, il faut avoir la volonté d'être indépendant tout en ayant envie de rejoindre un groupe de plusieurs chefs d'entreprise. Chez nous, les grandes décisions sont toujours prises en concertation avec les partenaires.

Quels conseils donneriez-vous à un candidat à la franchise, avant qu'il ne fasse son choix sur telle ou telle enseigne (tous secteurs d'activités confondus) ?

Il faut bien choisir son franchiseur, ne pas hésiter à le rencontrer plusieurs fois avant de prendre sa décision. Créer un commerce peut prendre plusieurs mois ; il est important de voir comment évolue la relation et si on est toujours dans la même optique après plusieurs semaines.

Notre Newsletter

Recevez GRATUITEMENT nos dernières opportunités de franchises