Trouver une Franchise
  1. Accueil
  2. Centre d'information
  3. Articles sur la franchise
  4. Interview de Xavier Sequero, fondateur d'Activ'Expertise

Interview de Xavier Sequero, fondateur d'Activ'Expertise

Par : Laurence Lefeuvre07.10.2014

7 octobre 2014

Franchise Directe : Quelle activité exerciez-vous avant de co-fonder l'enseigne Activ'Expertise ?

Xavier Sequero : Mon parcours est simple. J'ai fait des études universitaires à Houston aux Etats-Unis, en administration et commerce international. En rentrant, j'ai procédé à plusieurs études de marché et me suis orienté vers le métier de diagnostiqueur immobilier, que j'ai exercé depuis 1999 en indépendant mais déjà sous le nom Activ'Expertise. 

Pourquoi avez-vous fait le choix de ce concept et du contrat de licence de marque pour vous développer ?

Quand j'ai fait mes études de marché, j'ai constaté que les diagnostics devenaient obligatoires ce qui présageait d'un marché très important. Au fur et à mesure, différents diagnostics obligatoires se sont ajoutés. En 2007, j'ai obtenu les certifications devenues obligatoires et embauché des salariés. Certains auraient pu se mettre à leur compte mais n'osaient pas en raison des compétences à avoir du jour au lendemain dans trop de domaines différents. C'est ce qui m'a poussé à créer un réseau car ayant démarré cette activité bien avant eux, j'avais eu le temps d'acquérir toutes les compétences techniques. Je me suis associé avec M. Kieffer qui était animateur de réseau d'une grande franchise immobilière : nous avons mis en commun mes compétences techniques, le nom Activ'Expertise et sa connaissance du commerce organisé. 

En tant que dirigeant d'Activ'Expertise, quel est le déroulement de vos journées ?

Je donne une vision et un cap à tenir pour l'entreprise. Ensuite, je m'occupe principalement du développement de l'enseigne : contacts avec les candidats, questions techniques des membres du réseau (23 à ce jour plus 10 en formation), mise en place de formations de mise à jour sur l’évolution de la règlementation de notre métier, communication et supports visuels, organisation de conventions et séminaires.

Quels sont les objectifs de développement que vous vous êtes fixés pour 2014, à moyen terme ?

Nos objectifs pour 2014 ont largement été atteints : l’objectif était de 30 et nous serons 33 à fin décembre. Pour 2015, nous visons d'atteindre une cinquantaine de membres. Certains de nos licenciés embauchent et rachètent des secteurs pour étendre leur activité. À moyen terme, notre objectif est d'être N°1 en France avec environ 300 agences Activ'Expertise, ce qui est largement faisable d'ici 2020.

Souhaitez-vous poursuivre votre développement en priorité dans un secteur géographique particulier ?

Nous sommes bien représentés dans le Sud-Est. Nous aimerions bien accentuer notre développement dans le Nord et en Bretagne.

Quel est le contenu de la formation initiale que vous apportez ?

Il faut bien distinguer deux choses. D'abord, la préparation à la certification qui autorise à pratiquer le métier de diagnostiqueur, qui est sous-traitée à un centre de formation, dans lequel j'interviens ponctuellement, à Paris ou Avignon. C'est une formation collective avec une semaine par module, étalée sur deux mois. Ensuite, dans le cadre de notre droit d'entrée, les candidats ont droit à un stage de formation de deux semaines, sur notre méthode, avec une semaine en compagnie d'un membre du réseau pour le voir travailler et être formé sur la pratique terrain, deux jours de formation administrative et d'utilisation de notre logiciel, trois jours de formation commerciale (comment approcher nos prescripteurs : constructeurs, notaires, agences immobilières, architectes). 

Comment envisagez-vous l'animation du réseau et l'assistance des membres du réseau ?

Les licenciés Activ'Expertise ont un site web individuel plus une page sur notre site national. Nous organisons des rencontres au moins trois fois par an. En septembre et janvier, nous faisons venir des intervenants dans différents domaines (nous venons d'avoir une réunion sur le perfectionnement des compétences pour le diagnostic électricité) et où nous passons une demi-journée sur nos nouveaux outils marketing et les axes principaux que le réseau compte prendre, puis nous partageons un temps convivial. En mai-juin, nous avons notre convention nationale : cette année, elle a eu lieu à Marrakech pendant 4 jours.

Nous nous déplaçons une fois par an au minimum pour l'audit annuel de chacun des membres du réseau. Sur notre Intranet, la communication entre tous les membres du réseau est constante. Je suis en permanence joignable pour répondre à toutes les questions d’ordre technique ou autres. Certains de nos licenciés sont déjà devenus formateurs. Il s'agit d'un métier dans lequel on peut rapidement avoir un cabinet avec un ou deux techniciens et une assistante, pour ensuite devenir soit même formateur ou animateur au sein d’Activ’Expertise à condition d'être motivé et professionnel.

Quels sont les points forts de votre concept par rapport à la concurrence ?

Ce qui fait la différence, au-delà de tout ce que j'ai déjà énuméré, ce sont nos valeurs et notre état d'esprit, ainsi que l’envie de partager une belle aventure humaine sans parler des outils marketing que nous avons mis en place qui nous différencient grandement. Nous sommes un réseau où la moyenne d'âge est entre 30 et 50 ans : notre dynamisme est un vrai atout. 

Quel est le profil des candidats recherchés ?

Les profils peuvent être très variés. Par contre, tous les candidats doivent avoir envie de se mettre à leur compte, de partager une aventure collective tout en gardant une grande part de liberté. Nous travaillons dans une ambiance professionnelle et conviviale à la fois. Le but de notre réseau : joindre l'utile à l'agréable. Il y a beaucoup de communication entre nous, nous sommes contents de nous retrouver. On peut être sérieux et consciencieux dans son travail tout en ayant du plaisir à le faire.

Quelles sont les difficultés que rencontrent les membres du réseau et que faites-vous pour y remédier ?

Nous n'avons aucun souci sur le plan technique, pas un membre du réseau n'a de litige. La plus grosse difficulté est sur le plan commercial. Pour ceux qui rencontrent des difficultés de cet ordre, nous intervenons très vite : dès le premier mois, on voit si c'est trop faible et on fait le point quotidiennement pour l'application de notre méthode commerciale.  

À quoi s'engagent les membres du réseau vis-à-vis de l'enseigne ?

Ils s'engagent à utiliser notre charte graphique et nos visuels pour contribuer à la reconnaissance nationale de la marque. Ils doivent être pointilleux dans leur métier, être à jour des certifications légales. Financièrement, ils sont indépendants mais s'ils souhaitent notre avis sur la façon de gérer leur entreprise, nous le donnons. Annuellement, nous effectuons un audit de chaque membre du réseau qui nous permet de faire le point sur les résultats commerciaux et la relation client. 

D'une façon plus générale et tous secteurs d'activités confondus, quelles sont selon vous les qualités requises pour réussir en franchise ?

Pour réussir en franchise, il faut qu'un certain « feeling » passe entre le franchisé et le franchiseur, c'est un état d'esprit. Dans notre réseau, nous tenons à le préserver.

Quels conseils donneriez-vous à un candidat à la franchise, avant qu'il ne fasse son choix sur telle ou telle enseigne (tous secteurs d'activités confondus) ?

Je lui conseille de vérifier ce qu'apporte réellement le franchiseur aux membres de son réseau, en appelant d'autres franchisés. Chez Activ'Expertise, les membres du réseau sont nos meilleurs ambassadeurs !

Notre Newsletter

Recevez GRATUITEMENT nos dernières opportunités de franchises