Trouver une Franchise
  1. Accueil
  2. Centre d'information
  3. Articles sur la franchise
  4. Interview de Laury Cortassa, chargée des relations Réseau CIMCO

Interview de Laury Cortassa, chargée des relations Réseau CIMCO

Par : Laurence Lefeuvre10.10.2014

10 octobre 2014

Franchise Directe : Quelle activité exerciez-vous avant de rejoindre la franchise CIMCO  ?

Laury Cortassa : Après mes études supérieures (Sciences po. et Master spécialisé dans la communication de marques), j'ai d'abord travaillé pendant deux ans dans une agence de communication spécialisée dans la gastronomie. Puis j'ai eu l'opportunité de rencontrer M. Moreno, le fondateur de CIMCO et en janvier 2014, j'ai rejoint l'équipe de la tête de réseau. 

Pourquoi avez-vous fait le choix de cette enseigne et pourquoi se développe-t-elle sous contrat de franchise ? 

J'ai été attirée par la découverte de ce nouveau métier, le courtage en travaux et j'avais envie d'intégrer un réseau jeune avec qui je pourrais grandir. Aujourd'hui, je peux dire que c'est un travail très intéressant. L'enseigne se développe en franchise car après deux années de courtage en travaux en tant qu'indépendant, M.Moreno a souhaité partager son savoir-faire et créer une ouverture autour de ce métier.

En tant que responsable des relations du réseau CIMCO, quel est le déroulement de vos journées ?

J'ai en charge les relations avec les franchisés plus tout ce qui concerne la communication. Quotidiennement, j'appelle chacun des franchisés (7 à ce jour + 1 ouverture en octobre). Je gère la maintenance du site web. Je prends contact avec les candidats à la franchise et je leur envoie un dossier complémentaire si cela se justifie. Je travaille avec un graphiste pour développer nos actions de communication. J'organise les réunions nationales pour l'ensemble du réseau.

Quels sont les objectifs de développement que vous vous êtes fixés pour 2014, à moyen terme ? 

En 2014, l'objectif était de pérenniser l'activité des franchisés existants. Pour cela, la tête de réseau s'est renforcée en recrutant 4 personnes (deux conducteurs de travaux, une assistante administrative et moi-même), plus des commerciaux. Nous avons quand même une ouverture cette semaine car le projet de notre nouveau franchisé d'Orléans est vraiment en phase avec le concept CIMCO. Pour 2015 nous allons relancer le développement et souhaiterions faire entrer 5 à 10 franchisés supplémentaires.

Souhaitez-vous poursuivre votre développement en priorité dans un secteur géographique particulier ?

Nous aimerions nous implanter dans le Nord de la France, y compris la région parisienne.

Quel est le contenu de la formation initiale que vous apportez ?

La formation initiale, dispensée par M.Moreno, est individuelle. Après une première rencontre avec les candidats et la signature du contrat de franchise, nous les recevons à Lyon, au siège pour une formation commerciale, juridique et terrain avec nos commerciaux. Elle se déroule sur 4 semaines en alternance. 

Comment envisagez-vous l'animation du réseau et l'assistance des membres du réseau ?

De retour dans leur secteur, au démarrage M.Moreno visite les franchisés chaque mois. Ensuite, nous organisons deux séminaires annuels en juin et décembre. Ces réunions permettent aux franchisés de se rencontrer entre eux et de mettre un visage sur leurs contacts au siège. Nous faisons le point sur les nouveautés, nos perspectives et les leurs. Pour renforcer la cohésion du réseau, nous proposons toujours à cette occasion une activité extérieure.

Quels sont les points forts de votre concept par rapport à la concurrence ?

D'abord, c'est uniquement le client qui rémunère CIMCO, pas les artisans. Ensuite, nous maintenons une grande proximité avec la clientèle. Enfin, nous sommes vraiment spécialisés en construction et sommes très peu présents sur le marché de la rénovation.

Quel est le profil des candidats recherchés ?

Nous recherchons de préférence des commerciaux, plutôt que des techniciens. C'est un réseau jeune, qui se construit avec des personnes à son image. Nous fonctionnons beaucoup au feeling.

Quelles sont les difficultés que rencontrent vos franchisés et que faites-vous pour y remédier ?

La principale difficulté pour les franchisés c'est de se laisser dépasser par le côté administratif et organiser l'ensemble du travail. Si besoin, Charlène au siège les assiste sur ce point. Si le candidat n'a pas de profil commercial, nous lui recommandons d'en embaucher. Nous pouvons les assister dans le recrutement et nous délivrons des formations pour les commerciaux. Enfin, nous gérons toute la production de texte et la mise en forme pour la communication, les franchisés n'ayant plus qu'à gérer l'aspect fabrication.

À quoi s'engagent les franchisés vis-à-vis de l'enseigne ?

Les franchisés s'engagent à respecter la marque, en la mettant en avant sans jamais la dénigrer. Il s'engagent aussi à être présents aux deux réunions annuelles et à nous signaler le moindre litige en région afin qu'il soit réglé le plus rapidement possible.

D'une façon plus générale et tous secteurs d'activités confondus, quelles sont selon vous les qualités requises pour réussir en franchise ?

Pour réussir en franchise, il faut faire preuve de ténacité, d'ouverture d'esprit et de rigueur.

Quels conseils donneriez-vous à un candidat à la franchise, avant qu'il ne fasse son choix sur telle ou telle enseigne (tous secteurs d'activités confondus) ?

Je lui conseillerais de rencontrer des membres des réseaux qui l'intéressent et de se rapprocher de celle qui reflète le plus son état d'esprit. Attention, il ne faut pas oublier que se lancer en franchise, c'est créer son entreprise ; c'est donc très différent que d'être salarié.

Notre Newsletter

Recevez GRATUITEMENT nos dernières opportunités de franchises