Trouver une Franchise
  1. Accueil
  2. Centre d'information
  3. Articles sur la franchise
  4. Interview de Jacky Petitjean, Directeur Général d'odiidé

Interview de Jacky Petitjean, Directeur Général d'odiidé

Par : Laurence Lefeuvre21.10.2015

odidée.pngFranchise Directe : Quelle activité exerciez-vous avant de créer le concept odiidé ?

Jacky Petitjean : Je suis autodidacte. Après avoir occupé différents postes d'encadrement commercial et de direction dans plusieurs sociétés, j'ai travaillé en collaboration avec mon épouse décoratrice sur des chantiers de décoration en entreprises et collectivités. Nous avons constaté alors la forte carence en signalétique dans tous les domaines d’activité et particulièrement dans les établissements sanitaires et sociaux et maisons de retraite. En effet, la signalétique est très souvent inexistante, obsolète, inesthétique et d’une manière générale, ce marché est très peu et très mal prospecté. Ce constat vaut également pour la décoration. Il nous est donc venu à l'idée de nous lancer sur ce créneau de signalétique décorative et nous avons créé notre entreprise en avril 2012.

En quoi votre concept se différencie-t-il de la concurrence ?

Déjà, nous sommes les concepteurs de la plupart de nos produits et surtout, nous disposons d’un choix important aussi bien dans les supports que dans les collections. Cela nous permet de proposer des offres toujours bien adaptées à notre clientèle. D’autre part, notre concept associe en effet, à l’approche « fonctionnelle » de la signalétique, l’approche « décorative » la plus adaptée à l’établissement (son architecture, sa clientèle, son image, ses valeurs, son environnement...). En ce sens, la proposition faite aux clients et prospects se concrétise par une offre personnalisée associant, dans un ensemble harmonieux, des produits de signalétique et des produits de décoration ; le tout étant relié sur la base d’un parti-pris créatif permettant de créer une esthétique globale et cohérente (matériaux, thèmes…). Elle se traduit par une proposition en trois parties : technique (type de produits, nombre, étude, organisation...), une partie illustrative (esquisses thématiques, maquettes graphiques) et une partie financière (devis). En résumé : Notre concept de « Signalétique Décorative » est unique. Il consiste en une approche globale et moderne qui ajoute aux exigences liées aux fonctions principales d’une signalétique (Orienter, Diriger, Informer, Identifier...) de nouvelles fonctions implicites permettant d’améliorer son efficacité : une organisation optimale des flux grâce à des codes couleurs, un meilleur repérage des lieux grâce à des thèmes graphiques ; le tout dans une approche décorative, en cohérence avec le lieu et l’architecture du site. C’est pourquoi ce concept novateur remporte un véritable succès qui se concrétise par la transformation de nos devis en plus de 50 % de commandes.

En tant que dirigeant odiidé, quel est le déroulement de vos journées ?

Nous sommes actuellement dans la phase de recrutement de nos premiers concessionnaires. Cela implique beaucoup de temps passé au téléphone avec les candidats pour leur expliquer notre concept, notre métier, leur présenter le contenu de la formation initiale, le suivi et la qualité de la relation, etc. Je suis à 100% dans cette activité, de la partie commerciale avec nos clients jusqu’à la pose de nos produits, en passant par la conception avec les graphistes pour chaque chantier : choix des visuels, commande des matières premières, montage, livraison, relation avec les services techniques des clients, etc.

Souhaitez-vous poursuivre votre développement en priorité dans un secteur géographique particulier ?

Le siège est en Lorraine, notre objectif est donc de commencer le développement du réseau avec des candidats de préférence proches de nous, c’est à dire de la moitié Nord-Est du pays, de Lille à Paris jusqu’à la région PACA, en passant par Rhône-Alpes.

Apportez-vous une aide aux nouveaux concessionnaires pour le financement de leur investissement initial ?

Notre partenaire bancaire propose un partenariat : une fois validé le business plan du concessionnaire, il peut donner un avis favorable pour financer l'investissement global et les droits d'entrée (non compris le fonds de roulement) à hauteur de 50%, notre investissement initial étant relativement bas.

Quel est le contenu de la formation initiale que vous apportez ?

Nous organisons une première session théorique d'une semaine au siège, pendant laquelle nous présentons le marché, les produits, l’ensemble nos atouts.

  1. Comment organiser la prospection, comment obtenir les rendez-vous, comment relever les informations nécessaires pour la réalisation des devis au sein des établissements, comment présenter le concept Odiidé.
  2. Apprentissage des règles, des bonnes pratiques techniques et commerciales. Dans la même session, nous organisons la visite d'un hôpital et de plusieurs maisons de retraite dans lesquelles nous sommes intervenus pour montrer le rendu final de notre travail et permettre une rencontre avec des clients.
  3. Ensuite, le concessionnaire bénéficie individuellement d'une formation « terrain » en plusieurs sessions sur son propre secteur. Au démarrage, nous proposons un accompagnement à la prospection, avec création de projets et devis. Notre objectif est de rendre autonomes nos concessionnaires en 3 à 6 mois.

Comment envisagez-vous l'animation du réseau et l'accompagnement des membres du réseau ?

Notre accompagnement téléphonique est permanent ; s'ajoutent des visites secteurs organisées par odiidé, ou sur demande du concessionnaire. Nous tenons à un échange d'idées mutuel. Ensuite nous proposerons des sessions de formation continue de remise à niveau, des présentations de nouveaux produits, etc. L'objectif 2016 : nous dédier sans compter à la réussite de nos premiers concessionnaires. 

Sur quelle rentabilité le concessionnaire peut-il compter ?

Le taux de marge moyen est de 30% sur le prix de vente. Nos commandes se situant généralement dans une fourchette de +/- 2.000 à 20.000€, que ce soit en construction neuve ou en rénovation. A titre d’exemple atypique nous avons équipé un hôpital pour plus de 60 000€, uniquement sur la partie décoration. La moyenne de nos ventes est de 4.200 euros H.T et sur 10 devis nous réalisons un peu plus de 5 commandes. Je tiens à insister sur le fait que les charges sont très faibles car nous prenons en charge toute la partie back-office (infographie, fabrication, livraison) et que, de facto, le concessionnaire peut consacrer l’essentiel de son temps à ses prospects et clients sans nécessiter de local ou de salarié.

Quel est le profil des candidats recherchés ?

Nous recherchons plutôt des personnes mûres professionnellement (à partir de 35 ans), et non des juniors car nos clients sont majoritairement des seniors. Leur profil devra être celui d’un technico-commercial, avec une capacité relationnelle de très bonne qualité. Les candidats doivent avoir envie d'indépendance, le sens de l'éthique, la capacité à gérer une affaire et être ouverts aux autres. Un tempérament un peu esthète et rigoureux est indispensable. Il faut en effet trouver le bon équilibre entre l'application des règles et la touche personnelle par rapport à l'image que veut véhiculer chaque établissement, que ce soit une mairie ou une maison de retraite, une clinique ou tout autre type de client.

À quoi s'engagent les membres du réseau vis-à-vis de l'enseigne ?

Ils s'engagent à respecter nos fiches de bonnes pratiques, notamment les normes intégrées dans la loi Handicap sur l'accessibilité des personnes à mobilité réduite. Ils doivent aussi être éthiques et faire preuve de loyauté.

Quels sont vos projets en cours et quels objectifs de développement vous êtes-vous fixés à moyen terme ?

Nous avons beaucoup d'idées pour nous développer dans d'autres secteurs, mais nous allons avancer un pied après l'autre.

D'une façon plus générale et tous secteurs d'activités confondus, quelles sont selon vous les qualités requises pour réussir en franchise ?

L'autonomie, le partage, l'envie, le sens du contact, l'envie de travailler pour une enseigne tout en étant indépendant, avec une responsabilité vis-à-vis de l'enseigne.

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Oui, Odiidé signifie : orienter, diriger, informer, identifier et décorer. L'acronyme des règles de la signalétique décorative.

Notre Newsletter

Recevez GRATUITEMENT nos dernières opportunités de franchises