Trouver une Franchise

Une Nation, des Franchises

Par : Severine Baranowsky12.07.2013

CocardeA l’aube du 14 juillet, les drapeaux français fleurissent dans les rues. Du côté du gouvernement, une consultation sur la marque France a été lancée le 28 juin dernier et il est désormais possible pour les Français de contribuer à ce projet via un questionnaire en ligne.* Les médias ont annoncé il y a quelques jours que la France est toujours la première destination touristique au monde. L’hexagone semble se rappeler aux Français de diverses façons. Qu’en est-il dans l’industrie de la franchise ? Peut-on dire de la franchise qu’elle porte les couleurs de la France ?

En parcourant les rues commerçantes des villes de France, il est facilement constatable que les franchises françaises qui se développent sur le territoire ne montrent majoritairement pas une appartenance à la nation. L’objectif premier d’une franchise n’est en effet pas de porter les couleurs de son pays d’origine, mais de mettre en avant un concept.

Certaines franchises ont malgré tout incorporé des éléments représentatifs du pays à l’identité de leur entreprise. Elles en utilisent parfois le nom, comme l’enseigne immobilière CAPIFRANCE ou les sandwicheries Made in France, ou commercialisent des produits qui représentent fortement l’hexagone, comme la franchise de restauration rapide La Croissanterie ou les restaurants Flam’s (abréviation de flammenkueche, tarte flambée alsacienne) par exemple. Ces franchises restent cependant minoritaires.

Les franchises françaises y gagneraient-elles à représenter davantage la France ? Cela les aiderait peut-être à convaincre les consommateurs qui mettent un point d’honneur à acheter des produits français pour aider l’économie du pays. Attention toutefois à l’exploitation du label « Made in France ». Il n’est plus obligatoire de mentionner l’origine d’un produit depuis 1986 (hormis les produits agricoles et alimentaires). Toutefois, le fabricant qui décide de le faire s’expose à une peine de prison de deux ans maximum et à une amende pouvant atteindre les 37 500 euros en cas de fraude, selon l‘article L217-7 du Code de la consommation.

Alors, franciser les franchises, pourquoi pas, mais en toute légalité. Tout bien considéré, si la franchise n’est pas la plus grande ambassadrice du pays dans le sens où elle ne montre pas toujours clairement son origine, avec un chiffre d’affaires de 50,68 milliards d’euros en 2012, elle sait le représenter de façon honorable.

* Vous pouvez retrouver ce questionnaire à cette adresse : http://www.marque.france.fr/#mf4

Notre Newsletter

Recevez GRATUITEMENT nos dernières opportunités de franchises