Trouver une Franchise

Quelles perspectives pour 2015 ?

Par : Laurence Lefeuvre15.08.2014

La dernière enquête semestrielle de conjoncture publiée par Bpifrance Le Lab donne quelques informations sur l'état des entreprises françaises et les perspectives pour 2015.

Il en résulte notamment une amélioration plus franche pour trois catégories d'entreprises : les grandes PME, celles qui innovent et celles qui ont une activité importante à l’international.

De manière générale, les PME innovantes et celles qui sont présentes sur les marchés étrangers sont les plus optimistes à court et moyen terme. 

Les entreprises exportatrices connaissent pour leur part une franche accélération de leur activité. Elles anticipent une progression de +3,1% en moyenne de leur chiffre d’affaires en 2014, après une croissance nulle ou presque en 2013. 

Comment définit-on une entreprise exportatrice ? Le pourcentage moyen du chiffre d’affaires réalisé hors de France est de 14 % et 21 % des entreprises font au moins le quart de leur activité en dehors de l’Hexagone. En moyenne, 60 % de l’activité internationale se fait au sein de l’Union européenne 39% de ces entreprises exportatrices ont une filiale en Asie.

Pour être qualifiée d'"innovante", une entreprise doit avoir pris au moins une des 5 mesures suivantes au cours des 3 dernières années :

  • Financé des frais de recherche et développement ou recruté du personnel de R&D.
  • Acquis une licence d’exploitation d’un procédé ou d’une technologie.
  • Déposé un brevet, une marque, un dessin ou un modèle.
  • Développé pour le compte de tiers un produit ou procédé nouveau ou significativement amélioré.
  • Commercialisé un nouveau produit, bien ou service ou utilisé un nouveau procédé ou méthode de production, de commercialisation ou d’organisation.

78% répondent au premier critère. Ces PME qui innovent prévoient une hausse de +3,0% en moyenne de leur chiffre d’affaires en 2014, après +1,0% en 2013. 

32% des dirigeants d'entreprises anticipent une hausse de leur activité en 2015. Les anticipations ne sont significativement positives que dans les secteurs en amont du système productif et tout juste positives dans les secteurs des services aux particuliers, du commerce, de la réparation automobile et du tourisme

Les perspectives s’améliorent avec la taille de l’entreprise. Ainsi, l’indicateur avancé de l’activité croît de +6 pour les TPE à +37 pour les entreprises de 50 à 249 salariés. 

Les PME exportatrices créent des emplois contrairement aux autres. Les créations de postes s’accélèrent aussi dans les entreprises innovantes.

21% des PME envisagent d’accroître leurs effectifs l’année prochaine, tandis que 11% prévoient de les réduire. Les anticipations de création nette d’emplois augmentent avec la taille des PME. 

L'enquête de Bpifrance repose sur l'interrogation de 28 000 entreprises. L’analyse s’appuie sur un échantillon de 4 092 réponses.

Notre Newsletter

Recevez GRATUITEMENT nos dernières opportunités de franchises